Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un chien errant devient le symbole des manifestations en Arménie

Publié le 10/08/2016 à 14h24

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Un chien errant devient le symbole des manifestations en Arménie"

Durant les 2 semaines mouvementées qu'a connues la capitale Erevan à la suite d'une prise d’otage dans un commissariat, Spitak, un chien errant, a toujours été aux premières loges. Présent aux manifestations ayant rassemblé des milliers de personnes, il est devenu « le chien du peuple ».

L’histoire a eu lieu le mois dernier en Arménie, précisément dans la capitale Erevan. Le 17 juillet, des manifestations contre le pouvoir et en soutien des opposants ont eu lieu. En effet, des partisans d’un opposant emprisonné ont pris en otage un poste de police et ont réclamé la démission du président Serge Sarkissian. La réaction des autorités a été violente. La ville a connu 2 semaines de violences qui ont suscité les craintes de l’ONG Humain Rights Watch. Mais ces évènements ont aussi été l'occasion pour un chien, surnommé Spitak, de se faire remarquer.

Spitak, appelé également Whitey, est un chien errant qui n'a pas manqué une seconde de ces manifestations. Il était toujours aux premières loges et est apparu sur de nombreuses photos et vidéos. Habitués à sa présence, les manifestants le dorlotaient et lui offraient à manger. Spitak est devenu « le chien du peuple ». D’ailleurs, une page Facebook a été créée en son honneur. Le brave chien a été récupéré par une organisation d’aide aux animaux sans maître. Par la suite, il a été adopté par une adoratrice des chiens avec laquelle il vivra sereinement.

A lire aussi : "Apprendre son chien à se promener en laisse"

Pour participer à la prise en charge du chien, une collecte de fonds a été organisée : des tee-shirts qui portent l’image de Spitak seront mis en vente. D'après les nouvelles de Whitey sur Facebook, on comprend qu’il observe une pause bien méritée pour le moment. Toutefois, « le chien du peuple sera prêt à revenir s'il est appelé à nouveau », attestent ses fans.

L’histoire du chien téméraire Spitak rappelle celle de son congénère Loukanikos, le symbole des manifestations anti-austérité en Grèce ,de 2009 jusqu’à 2012. Après avoir été l’une des « personnalités de l’année » dans le magazine américain Time en 2011, Loukanikos a malheureusement perdu la vie en octobre 2014. Il est mort asphyxié par les gaz lacrymogènes utilisés au cours des manifestations.

746 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !