Sauvé du festival de la viande de chien en Chine, Cain recherche une nouvelle famille

Illustration : "Sauvé du festival de la viande de chien en Chine, Cain recherche une nouvelle famille"

Rescapé d’un abattoir chinois, Cain est aujourd’hui totalement méconnaissable. Après son sauvetage, ce chien avait à nouveau frôlé le pire quand sa santé s’est détériorée, mais il y a survécu. A présent, il est à la recherche d’une famille aimante.

Durant l’été 2021, l’association NoToDogMeat était intervenue lors de la tristement célèbre « fête du litchi et de la viande de chien de Yulin », dans le Sud de la Chine, pour tenter de sauver un maximum d’animaux.

Elle avait réussi à négocier la libération de 21 chiens détenus dans une boucherie, dont un mâle appelé, par la suite, Cain. Ce dernier était très mal en point à cause des conditions atroces dans lesquelles lui et ses semblables vivaient.

« Nous n'avions aucune idée d'où il venait, mais d'après la profonde tristesse qu’on lisait dans ses yeux, il était clair qu'il souffrait depuis longtemps », raconte Julia de Cadenet, directrice de NoToDogMeat, au Daily Mail.


NoToDogMeat / Facebook

Elle ajoute que la plupart des chiens étaient « léthargiques et faibles ». Le plus dur, d’après Julia de Cadenet, a été de choisir ceux qui pouvaient être sauvés.

Les malheureux quadrupèdes « étaient gardés dans un enclos nu sans lumière, nourriture ou eau, détaille la responsable de l’association. Ils étaient traîné un à un pour être tués ». Beaucoup parmi ces chiens avaient très probablement été volés, car ils portaient des colliers.

Sauvé de justesse par les vétérinaires

En décembre, soit 6 mois après avoir été sorti de l’enfer de Yulin, l’état de santé de Cain a fortement décliné. Il risquait même de ne pas y survivre. Les vétérinaires de NoToDogMeat ont toutefois réussi à le sauver.

A lire aussi : Un chiot formé pour devenir chien de berger conquiert le cœur des internautes en essayant de diriger un troupeau (vidéo)


NoToDogMeat / Facebook

Aujourd’hui, Cain se porte bien et est désormais prêt à connaître un nouveau départ. L’association lui cherche une famille aimante pour qu’il puisse enfin vivre la vie heureuse qu’il mérite.

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

7 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 15/01/22

    Bravo à vous qui sauvez les chiens de la boucherie de Yulin. Quelle cruauté que cette fête existe et ne soit pas interdite en Chine

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 2 jours

    Depuis le temps qu on signe des pétitions ! Pourquoi le gouvernement ne fait rien ils sont barbares ces gens

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 2 jours

    Les bêtes sont pas où ont pensent
    Ignoble

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 2 jours

    Je félicite les organismes qui s'occupe de protéger tous les animaux bravo et continuez votre excellent travail merci à vous tous ????

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 2 jours

    PAUVRECHIEN

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : Hier

    mille mercis à cette association d'avoir sauvé 21 chiens de ce triste festival de la HONTE, de la MERDE !!! (le choix ne doit pas être évident)....effectivement comment peut-on choisir de sauver un chien et pas l'autre...perso, je ne pourrais pas m'en remettre.....et oui, avec toutes les pétitions interdisant ce MASSACRE DE YULIN, je ne comprends pas pourquoi, cette HORREUR continue.....je suis sûre que CAIN trouvera SA FAMILLE pour la vie

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : Hier

    Pffff pareil, je ne comprends pas comment cela peut il continuer... Ces êtres n'ont pas d'âmes, il suffit de voir leur '' foetus soup '', aucune éthique, rien....

     Répondre  Signaler