Recrudescence de vols de chiens au Royaume-Uni, le confinement mis en cause

Le nombre de vols de chiens a connu une augmentation spectaculaire au Royaume-Uni en 2020. Les autorités imputent une grande partie de ces enlèvements au crime organisé, les animaux kidnappés étant utilisés pour la reproduction. Une tendance favorisée par les restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Des pratiques peu courantes jusqu’ici et extrêmement préoccupantes, voient le jour, comme les demandes de rançons.

Illustration : "Recrudescence de vols de chiens au Royaume-Uni, le confinement mis en cause "

Sur l’année 2020, une augmentation de 250 % des vols de chiens a été enregistrée au Royaume-Uni, comme le rapporte EuroNews. Un chiffre à peine croyable et qui est expliqué par la forte demande d’animaux de compagnie suite à la crise sanitaire.

Le confinement et l’isolement ont amené de plus en plus de Britanniques à vouloir acheter et adopter des chiens. La recherche d’un compagnon en ces temps de rupture des liens sociaux, mais aussi parfois d’un prétexte pour sortir de chez soi, motive cette tendance qui donne aussi lieu à des dérives : arnaques, abandons, négligence… On assiste également à une envolée des prix, notamment en ce qui concerne les chiens de race pour lesquels les tarifs sont allés jusqu’à quadrupler.

Une situation perçue comme une aubaine par le crime organisé, désigné comme en grande partie responsable par la police. Les voleurs n’hésitent pas à s’emparer des canidés chez leurs propriétaires pour ensuite essayer de les revendre clandestinement ou en faire des reproducteurs.

Illustration de l'article : Recrudescence de vols de chiens au Royaume-Uni, le confinement mis en cause

Les femelles sont particulièrement recherchées par ces criminels. Ils leur font faire portée après portée, sans se soucier ni de leur bien-être, ni de leur santé. Tout ce qui compte pour eux, c’est le profit qu’ils peuvent tirer de la vente de leurs chiots.

Un triste sort qui pourrait être celui de Tig, l’un des 2 canidés de Melissa Cole, victime de vol citée par EuroNews. Ceux qui lui ont pris sa chienne l’ont même contactée pour lui réclamer une rançon, une pratique qui était plutôt rare jusque-là, s’agissant d’animaux de compagnie. Plus impensable encore, c’est en utilisant des enfants qu’ils sont entrés en contact avec Mme Cole pour l’inciter à payer.

A lire aussi : À l'aéroport, un chien prend la fuite alors que ses maîtres partent à l'autre bout du monde et va donner des sueurs froides pour être retrouvé

Face à cette situation, nombreux sont les Britanniques qui appellent à renforcer la législation contre le vol d’animaux de compagnie. Ces derniers sont, en effet, considérés comme des délits. Une pétition signée par près de 500 000 personnes demande à ce qu’ils soient traités en tant que crimes.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 30/12/20

    c'est dingue cette histoire....voler les chiens des autres pour obtenir une rançon (et faire des portées aux chiennes)...j'espère que la police va "démanteler" ce trafic odieux (j'espère que la dame Melissa COLE a récupéré sa chienne ?????????????????????)

      Répondre   Signaler


  • Image de profil