Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Le sexe et l'accouplement chez le chien

Le passage à l’acte est particulier chez le chien. L’accouplement suit un déroulement précis. Il ne peut s’opérer que lorsque certaines conditions sont réunies. Lesquelles ? Quelles sont les étapes ? Comment doit-on agir ? Nous vous donnons quelques indications. Cycle sexuel, stérilisation, gestation, chaleurs ou cycle hormonal, voilà des notions importantes qu’il serait utile de connaître.

Bien que la sexualité des chiens relève d’un processus naturel, elle peut néanmoins requérir une certaine attention de votre part et des fois, quelques prises de décisions pour le bien-être de votre compagnon. Mâle ou femelle, le cycle sexuel n’est pas du tout le même.

La pulsion sexuelle existe chez tous les êtres vivants. Le chien ne fait pas exception. Après son développement, votre chienne développera ses premières chaleurs. Il en va de même chez votre chien mâle.

Comme chez les humains, tout part d’une rencontre. Le hasard de la vie. Le chien et la chienne se flairent. La séduction opère. Le chien mâle tâtera la croupe de la chienne afin de percevoir si celle-ci est en chaleur (Oestrus). C’est la condition sine qua non à la copulation.

Chaleurs chez la femelle

En un an, une femelle connaît généralement 2 périodes de chaleurs. La première fois de sa vie, elle survient entre l’âge de 6 mois et l’âge de 15 mois (cela dépend des races). Ces chaleurs durent généralement entre 2 et 3 semaines. Il y a 3 choses essentielles à savoir :

  • Les premières chaleurs ne doivent pas être interrompues au risque que votre chienne attrape des infections
  • Bien que fécondable dès les premières chaleurs, il est préférable d’attendre au moins l’âge de 2 ans et demi pour la première portée de votre chienne ; une certaine maturité étant essentielle pour qu’elle assume ses petits.
  • Il n’y a pas d’âge limite pour les chaleurs, votre chienne peut donc s’accoupler et avoir des petits même si elle est très âgée. Cependant, il est déconseillé de laisser sa chienne s’accoupler après 6 ans. Cet âge représente une moyenne et varie d’une race à l’autre, car les espérances de vie sont différentes.

Notez bien que, dans certains cas de chaleurs à risques, il y a lieu de consulter un vétérinaire :

  • Chaleurs qui durent plus de 21 jours
  • Chaleurs trop fréquentes (moins de 4 mois d’intervalle)
  • Chaleurs trop éloignées (plus de 8 mois d’intervalle)
  • Chaleurs inexistantes

Pour savoir si votre chienne est en chaleur, il faut vérifier qu'elle présente des écoulements vulvaires plus épais et d’une couleur blanc-jaunâtre. Le cycle oestral n’a lieu que 2 fois par an, et dure en moyenne une vingtaine de jours.

Pour devenir féconde, la chienne doit attendre que ses pertes vulvaires virent au blanc. Sa réceptivité se voit lorsque sa queue dévie latéralement dès qu’on touche la région du périnée.

Le rut chez le mâle

En revanche, un mâle se met en rut dès qu’il est en présence d’une femelle en chaleur. Il n’a donc pas de cycles prévisibles. Chez le mâle, il est préférable, pour une question d’hormones et de qualité de spermatozoïdes, d’attendre qu’il atteigne l’âge de 10 à 15 mois pour son premier accouplement.

L’accouplement se fait idéalement quand la femelle est en ovulation, à savoir entre le 11e et le 15e jour des chaleurs.

Accouplement ou saillie : comment choisir le bon partenaire ?

Si vous élevez un mâle et une femelle, les choses devraient se faire de manière naturelle. Sinon, il faudra effectuer une saillie : celle-ci consiste à choisir le ou la partenaire idéal(e) pour votre compagnon à 4 pattes. Le choix tient compte de plusieurs critères dont les plus importants sont la race, la taille et l’absence de maladies transmissibles.

A lire aussi : "L'alimentation d'une chienne pendant sa période de gestation"

Enfin, un chien ou une chienne n’est pas obligé(e) d’avoir une vie sexuelle, de s’accoupler ou de mettre bas. Pour cela, il y a plusieurs choix possibles, dont la castration (pour le mâle) ou la stérilisation (pour la femelle).

Le jeu avant la copulation

Lorsque toutes les conditions sont réunies pour un accouplement, le chien et la chienne se tournent autour. Ils s’amusent, jouent. La chienne évalue la force de son compagnon. Lorsqu’elle accepte le mâle, elle s’immobilise et présente sa vulve, relève la croupe. La pénétration du mâle s’en trouve ainsi facilitée.

Un chien expérimenté exécutera une saillie en moins d’une minute, pâtes avant bien posées sur les flancs de la chienne. En revanche, si votre mâle est quelque peu débutant dans l’exercice, les premières tentatives pourraient se révéler infructueuses et durer plusieurs heures.

L’éjaculation et le nouage

A savoir, le pénis ne sera en érection complète qu’une fois totalement introduit. Puis, le mâle effectue quelques mouvements saccadés du bassin. Parfois, la femelle l’accompagne dans ce mouvement. C’est à ce moment que le bulbe du gland entre en érection. Il se dilate généralement jusqu’à 8 cm. Dès lors, les 2 animaux sont noués. Il est impossible de les séparer. Cette période de nouage dure environ une quinzaine de minutes. Il est important de ne pas les séparer de force pour éviter que la saillie ne soit pas complète, et pour éviter également une fracture de l’os présent dans le pénis du chien.

Concernant l’éjaculation du chien à proprement parlé, elle se déroule en trois temps. Un premier dès la pénétration. Cet éjaculat ne contient généralement pas un grand nombre de spermatozoïdes. Le deuxième se fait moins d’une minute plus tard. Puis la dernière étape se passe pendant la période de nouage. D’où l’importance de laisser les deux amoureux accouplés jusqu’au bout.

Que faire de votre côté ?

Vous les observerez de loin. Gardez toutefois un œil sur eux. Il est important de les surveiller afin de les empêcher de se blesser durant la saillie, pendant la phase de nouage. Encore une fois, ne les séparez pas une fois l’acte à première vue terminé. Cela pourrait avoir pour conséquence une hémorragie vaginale ou encore une fracture de l’os pelvien chez le mâle.

A l’issue de la copulation, les deux animaux se lèchent respectivement les régions génitales. Un léchage bref. Le chien se recalotte. De son côté, la chienne devra observer une période de calme les jours suivants. Qu’elle féconde ou pas.

Contraception canine, castration et stérilisation : choix ou obligation ?

Tout dépend de votre cas. Il se peut que cela vous inquiète de vivre ces chaleurs, le stress de la saillie et/ou de la mise bas plusieurs fois dans la vie de votre animal. Cela peut vous pousser à opter pour la solution médicale, en concertation avec votre vétérinaire.

La contraception est une méthode médicamenteuse basée sur les hormones et qui empêche d’avoir des portées. Il s’agit d’injections qui ont l’avantage de ne pas avoir d’effets irréversibles. Attention néanmoins à ne pas en abuser au risque de faire attraper des infections à votre femelle.

En contrepartie, la castration et la stérilisation sont des opérations chirurgicales et leurs effets sont définitifs. Ces méthodes ont l’avantage d’éliminer les infections et de diminuer le risque de tumeurs. Il y aura toujours des pour et des contre, vous êtes seul(e) juge de l’intérêt de votre chien. La seule obligation, c’est quand il y a une indication médicale à la chirurgie (chiens atteints de certaines maladies, recueillis dans la rue, guides d’aveugles).

0 partage

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !