Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

C'est en reniflant les déjections que ce chien sauve les espèces animales en voie de disparition !

Publié le 13/03/2019 à 10h18

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "C'est en reniflant les déjections que ce chien sauve les espèces animales en voie de disparition !" © CNN

De nombreuses espèces sauvages sont en voie de disparition. C’est le cas dans la forêt argentine. Une équipe de biologistes, menée par Karen, est à la recherche d’animaux menacés. Leur méthode est simple : suivre les déjections. Des fientes qui se révèlent être de superbes boules de cristal. Bien évidemment, il fallait un chien pour diriger les opérations : Train.

Chez les chiens, comme chez les humains, il y a ceux qui sont nés pour travailler dans un domaine bien précis. D’autres qui, malgré des heures et des heures d’entraînement, n’ont pas les prédispositions nécessaires. Leur bonne volonté ne leur permettra jamais de performer dans leur travail.

Train, un Retriever de la baie de Chesapeake, était à l’origine un simple chien de sauvetage de la Humane Society. Cette dernière l’avait inscrit dans un programme de formation de chiens détecteurs de drogue. En vain. Son énergie jouait contre lui. Il n’était pas assez calme pour détecter les bonnes odeurs et réussir les tests avec succès. De là à dire que la vie de Train était ratée ? Non, car il a pu compter sur Karen DeMatteo.

A lire aussi : "Qu'est-ce que l'éducation positive pour chien ?"

Train, une véritable machine !

Cette biologiste avait besoin de l’aide d’un canidé dans l’optique d’un projet de recherche dans la province argentine de Misiones. Train faisait office du parfait candidat. Objectif, pour lui : sentir et détecter les déjections des animaux sauvages afin de retrouver des jaguars et autres espèces en voie de disparition. Le flair de Train était idéal.

Le flair et son énergie. Le tout lui a permis de parcourir un millier de kilomètres dans la forêt argentine en moins d’un an. « C’est une machine », confirme Karen à nos confrères de CNN. Elle a conscience que le travail de son chien n’est guère plaisant. Quoique ce dernier n’en a cure, du moment qu’il peut jouer une fois sa mission terminée.

Train ne se repose jamais

L’apport de Train est indéniable, tout comme celui d’April, un Border Collie. Il permet de balayer d’un revers de manche la méthode précédente, qui consistait à placer des caméras un peu partout dans la forêt, en attendant le passage d’animaux sauvages. Le gain de temps, permis par Train, est considérable. La fiente d’animaux permet notamment de déterminer l’espèce d’animal et même son sexe.

Mieux, cette méthode permet de fédérer la population locale, plus réceptive aux chiens qu’aux caméras, bien plus intrusives. Train, malgré ses 12 ans, ne faiblit pas dans ses recherches. Tous les jours, il est le premier sur la brèche. Le premier à partir et à lancer les expéditions. Direction le Nebraska pour la suite des événements. Une suite toujours guidée par l’odeur !

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire