Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Pour faire évoluer le droit animal en France, elle parcourt 2500 km à pied

Publié le 20/01/2020 à 10h42

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Charlotte Arnal s’est lancé un défi : traverser la France à pied et se rendre à l’Assemblée Nationale afin de pousser vers l’amendement de la Constitution en faveur du droit des animaux.

Derrière le projet Humanisma, il y a Charlotte Arnal. La jeune femme de 37 ans, inscrite à la 1ère promotion du Diplôme Universitaire en Droit animal de Toulon, estime que la France est en retard en matière de protection des animaux. Elle cite, en effet, plusieurs pays voisins ayant fait évoluer leurs législations dans ce domaine : l’Allemagne qui a interdit la chasse à courre en 1950, l’Autriche qui a rendu illégale la détention d’animaux sauvages dans les cirques en 2005, la Suisse qui a aboli la castration à vif des porcelets il y a 10 ans, ainsi que le Luxembourg où la destruction des poussins mâles est prohibée depuis 2018.

Charlotte Arnal dénonce un décalage entre la prise de conscience croissante du public en ce qui concerne la question animale et son traitement juridique et légal en France. Elle a l’intention de faire entendre sa voix et celles de tous les gens qui partagent ses convictions en la matière auprès de l’Assemblée Nationale le 4 octobre 2020. Le choix de la date n’est évidemment pas anodin : c’est la Journée mondiale des Animaux. C’est à pied qu’elle va se rendre à Paris, au bout d’un périple d’un an et de 2500 km depuis Montpellier, comprenant 187 étapes, chacune faisant 12 km en moyenne.

Elle a donc entamé son aventure le 4 octobre 2019 dans l’Hérault. Régulièrement, Charlotte Arnal relate son avancée via les réseaux sociaux. Elle rend aussi compte de ses rencontres au fur et à mesure, puisqu’elle s’entretient avec toutes sortes d’intervenants, entre experts, militants et politiques, mais aussi des gens qui se situent à l’opposé de la cause qu’elle défend : chasseurs, éleveurs, employés d’abattoirs, comme elle en parle dans la vidéo ci-dessous enregistrée dans le Périgord le 18 janvier dernier.

Charlotte Arnal n’a pas opté pour la solution de facilité avec la marche à pied, qu’elle dit avoir choisie car elle est un « moyen d’action pacifique et fédérateur, à l’impact environnemental très faible ». Portant 20 kg de matériel sur le dos (sac de couchage et tout le nécessaire pour rester autonome), elle peut compter sur l’aide d’un groupe d’amis qui la soutiennent sur le plan logistique durant tout son parcours. Elle bénéficie également des parrainages de Brigitte Gothière (fondatrice de L214 Ethique et Animal), Allain Bougrain-Dubourg (président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux), ainsi que des journalistes Aymeric Caron et Yolaine de la Bigne.

A lire aussi : "Le canicross en France "

Vous pouvez suivre la progression de Charlotte Arnal via Facebook, Instagram, Twitter, YouTube et le site web du projet Humanisma.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

Articles en relation