Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une vingtaine de cadavre d'animaux découvert dans un élevage, 32 chiens sont sauvés !

Publié le 14/03/2019 à 10h41

Ecrit par Alexandre Dieu

En Côte d’Or, un élevage a été démantelé par la gendarmerie en ce début du mois de mars. À l’intérieur, une vingtaine de cadavres d’animaux (chiens et chats) ont été découverts. 32 canidés ont pu être sauvés. L’éleveur a vu son audience devant le tribunal correctionnel être reportée à la fin avril. Une expertise psychiatrique va être menée.

L’élevage Lou Pantaï ne devrait plus avoir pareille clientèle. Situé à une soixantaine de kilomètres de Dijon, dans le Hameau de Neuilly, à Maligny (Côte d’Or), cet élevage a fait l’objet d’une découverte assez horrible le dimanche 10 mars dernier.

« Une personne, probablement sensible aux animaux, a donné l’alerte à une voisine dimanche dernier. Elle s’est déplacée immédiatement et a constaté la présence, dans un box, d’un chien mort. Elle a contacté la gendarmerie qui est venue sur-le-champ. Ils ont constaté ce désastre », explique à nos confrères de France 3, Patrick Sacco, responsable de l’Association Respectons.

A lire aussi : "Les balles de tennis sont-elles dangereuses pour mon chien ?"

17 chiens morts et 2 cadavres de chats

Du coup, de nombreuses associations animales s’étaient donné rendez-vous sur la propriété de l’élevage afin de sauver ce qui pouvait l’être. A savoir 32 chiens comme des Schnauzers, Golden Retrievers ou encore des Caniches. Des canidés qui étaient détenus dans des conditions abominables.

Et donc, plusieurs de leurs congénères, 17 au total, ont été retrouvés morts. A cela, il convient d’ajouter 2 cadavres de chats comme l’annoncent nos confrères de France 3. « C’est bien triste », lance, émue, Sylvie Boillot du Refuge de Jouvence.

Une audience reportée, analyse psychiatrique accordée

L’éleveur, qui n’avait jamais fait parler de lui en 20 ans d’exercice, a été placé en garde à vue. Il comparaissait ce mercredi 13 mars devant le tribunal pour mauvais traitement, détention de cadavres et privation de nourriture.

L’audience a été reportée au 23 avril, comme l’explique Me Pierre-Vincent Connault, avocat de l'éleveur. « L’affaire n’est pas en l’état d’être jugée dans la mesure où mon client est très fatigué. La mesure de l’expertise psychiatrique sollicitée et qui a été accordée par le tribunal est une très bonne chose pour comprendre le juger de façon la plus claire possible. »

A noter que plusieurs associations de protection animale se constitueront partie civile.

0 partage

24 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 14/03/19

    Trop facile de se réfugier encore derrière des excuses psychiatriques et si on en croit les commentaires il y a déjà eut signalement désolée .

     Répondre (1)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 16/03/19

    C'est juste automatique comme expertise dans une enquête de ce style

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    oui, bizarre cette expertise psychiatrique qui arrive au bon moment !!!!! Honte à ce personnage. J'espère que les chiens sauvés n'auront pas trop de séquelles et qu'ils trouveront tous une gentille famille

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    j'espère qu'il va morflé…………………..

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    Trop facile effectivement de dire que ce monsieur est fatigué . Lorsque ça arrange on dit que la personne a un problème psy . Bravo à réactivité de la personne qui a dénoncé ce massacre et honte aux nombreuses autres qui ont laissé faire pendant des mois et peut être des années !!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    Ont leur trouvent tjrs des excuses , ,bien faciles

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    On ne peux pas tout mettre sur son état psychiatrique c est trop facile ! Il doit être jugé sévèrement et prendre une lourde de peine un animal est comme un humain… je desteste ces personnes qui pose leur dévolu sur ces pauvres bêtes qui ne veulent que de l amour… la chaise

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    OUI, EN EFFET, JE TROUVE TRES BIZARRE L ATTITUDE DU JUGE PARLANT DE FOLIE. UNE FOLIE PEUT T ETRE, MAIS MEURTRIERE ENVERS NOS AMIS A QUATRE PATTES SANS AUCUNE DEFENSE. MONSIEUR LE JUGE, CET HOMME EST UN ASSASIN, IL MERITE UNE SANCTION EXEMPLAIRE ASSORTIE D UNE GROSSE AMENDE. DANS LE CAS CONTRAIRE, IL SE RETROUVERAI EN PSYCHIATRIE, ET, UNE FOIS SORTI, POURRAI CONTINUER SES ACTES DE CRUAUTE. QUANT AUX PAUVRES PETITES VICTIMES, J ESPERE QU ELLES N ONT PAS TROP SOUFFERTS. MERCI AUX PERSONNES DENONCIATRICES ET BRAVO. SURTOUT PRENEZ SOIN DES RESCAPES JE LEUR FAIT UN BAISER A TOUS.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    Bah voyons!!! un bon avocat, un bon psy et dans un an il recommence!!! Les pauvres bêtes, elles, n'ont pas eu autant de chance, elle n'ont pas eu l'opportunité d'être défendues comme ce salopard...

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    Qu'on le prive de nourriture pendant une semaine.. juste lui donner de l'eau et encore, le minimum.. c'est tout gexqu'il mérite. Et ses excuses d'être fatigué, qu'il les mettent où je pense.. Désolée d'être vulgaire mais j'en ai ras le bol de constater que tous ces gens restent impunis ou si peu..

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 15/03/19

    Plus de 31 cadavres ont été découverts...
    Pour ceux qui veulent lire l article ...
    Bien public

     Répondre  Signaler


  • Afficher plus de commentaires