Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Nouvelle-Zélande :De la prison ferme pour avoir ordonné à son chien d’attaquer un policier

Publié le 28/06/2017 à 14h44

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Nouvelle-Zélande :De la prison ferme pour avoir ordonné à son chien d’attaquer un policier"

Un policier hospitalisé, un chien euthanasié et le propriétaire de ce dernier en prison. C’est le triste résultat de l’irresponsabilité de cet homme de 23 ans qui avait utilisé son animal de compagnie comme une arme.

Ce mercredi, Mattathais Jim Johns, 23 ans, a été condamné à 2 ans et 10 mois de prison pour blessures volontaires, d’après le site néo-zélandais Stuff. Les faits remontent au 12 mars dernier.

Ce jour-là, 2 officiers de police avaient été appelés à intervenir dans son domicile situé à Hawera, dans le district de South Taranaki en Nouvelle-Zélande, car des cris avaient été entendus par des voisins.

A l’arrivée des policiers, Mattathais Jim Johns a regagné sa propriété et fermé le portail pour les empêcher d’entrer, tout en appelant ses chiens. Depuis l’extérieur, les officiers de police ont demandé à la compagne de Johns si tout allait bien, ce qui n’a pas manqué d’énerver le suspect.

Il a alors attrapé son plus gros chien, un Pitbull, et lui a ordonné à plusieurs reprises de les attaquer. Quand les policiers l’ont prévenu qu’il allait être arrêté, il a décidé de lâcher l’animal sur eux, ce qui les a contraints à faire usage de leur pulvérisateur de gaz poivre.

Johns s’est aussitôt réfugié à l’intérieur de la maison, les policiers ont tenté de le suivre et ont réutilisé le gaz poivre pour immobiliser le Pitbull. Pendant tout ce temps, l’homme continuait d’encourager son chien à les mordre. Un des agents a ainsi subi plusieurs morsures au bras, à la main droite, puis à la main gauche et le tendon de l’un de ses doigts a ainsi été sectionné. Une blessure à la jambe lui a également été infligée. C’est là que son collègue a plaqué Johns contre le sol et que l’attaque a cessé.

Aujourd’hui, donc, 3 mois et demi après les faits, Johns a été incarcéré et son chien a hélas été euthanasié.

A lire aussi : "Apprendre le "non" à son chien"

A propos de l'auteur :

983 partages

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !