Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Les tests ADN l’ont confirmé : la chienne Lenora a bien été enlevée par un puma

Les tests ADN l’ont confirmé : la chienne Lenora a bien été enlevée par un puma

Publié le 26/04/2017 à 11h31

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Les tests ADN l’ont confirmé : la chienne Lenora a bien été enlevée par un puma"

La maîtresse de Lenora avait cru distinguer la silhouette d’un puma entrer dans sa chambre et repartir avec la chienne dans la gueule. Sa version vient d’être confirmée par les tests effectués sur des traces de sang retrouvés dans les environs.

Depuis le 17 avril, Victoria Fought n’a plus aucune nouvelle de sa chienne Lenora. Celle-ci est très probablement décédée, car elle a été enlevée par un animal sauvage alors qu’elle se trouvait avec sa maîtresse et la fille de cette dernière dans la chambre à coucher.

A lire aussi : "Comment savoir si votre chienne est enceinte ?"

La scène s’est déroulée dans leur domicile à Pescadero, en Californie, dans un secteur entouré de forêts. Très tôt le matin, alors que Victoria et sa fille dormaient encore, la silhouette de ce que la mère de famille a pris pour un puma a fait son apparition dans la chambre, profitant du fait que la porte-fenêtre était entrouverte. L’animal est aussitôt reparti en emportant Lenora, chienne de race Podengo portugais.

Les empreintes de pas découvertes par la suite par les adjoints du shérif correspondaient effectivement à celles d’un puma. Mais plus récemment, ce sont les traces de sang prélevées sur les lieux qui ont fourni des éléments de confirmation. Les ADN décelés dans ces échantillons sont bien ceux d’un puma et d’un chien.

C’est l’agence d’Etat chargée de la protection et de la gestion de la faune sauvage (Department of Fish and Wildlife) qui a procédé à l’examen de ces traces de sang. L’organisme a, par ailleurs, indiqué que la loi donnait la possibilité à la famille de rechercher et de faire abattre le puma, mais celle-ci a décidé de ne pas faire valoir ce droit.

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 01/06/17

    Ouf, ils n'ont pas poursuivi l'animal. Le pauvre... Il aurait été abattu pour avoir voulu survivre? N'importe quoi cette loi

     Répondre  Signaler