Les exploits de Coco, un chien qui communique avec sa maîtresse par le biais d'un tapis sonore

Etudiante à Dijon, une jeune femme travaille avec son chien sur un projet de communication par le biais d’un tapis sonore. Grâce à ce dispositif qu’il a appris à utiliser, le canidé peut exprimer ses besoins.

Illustration : "Les exploits de Coco, un chien qui communique avec sa maîtresse par le biais d'un tapis sonore"

Meiyun Xu, 29 ans, était arrivée en France en 2015 en provenance de sa Chine natale. Etudiante en sciences du langage à l’université de Dijon, elle réalise une expérience avec son chien Coco, consistant à inciter ce dernier à s’exprimer au moyen d’un tapis sonore, rapporte Ouest France.

Illustration de l'article : Les exploits de Coco, un chien qui communique avec sa maîtresse par le biais d'un tapis sonore
Hello_cocospeaking / Facebook

Le but pour elle est de démontrer que nos amis à 4 pattes sont capables de communiquer autrement qu’avec le langage qui leur est propre : postures corporelles, aboiements, etc. Ils peuvent aussi se faire comprendre de manière encore plus complexe.

Illustration de l'article : Les exploits de Coco, un chien qui communique avec sa maîtresse par le biais d'un tapis sonore
Hello_cocospeaking / Facebook

Meiyun Xu explique à Ouest France qu’elle avait envisagé, au départ, de faire ses « recherches sur des primates grâce à un écran tactile ». Elle s’était toutefois rendu compte que « logistiquement, c’était plus simple avec un chien ». C’est ce qui l’avait amenée à adopter Coco et à lui apprendre, dès ses 3 mois, à recourir au tapis sonore, où elle a enregistré les mots avec sa propre voix. Elle précise toutefois qu’elle ne l’a jamais forcé à le faire.

Illustration de l'article : Les exploits de Coco, un chien qui communique avec sa maîtresse par le biais d'un tapis sonore
Hello_cocospeaking / Facebook

Coco connaît 34 mots

Aujourd’hui âgé de 10 mois, Coco a appris à reconnaître et utiliser 34 mots. Il se sert ainsi du tapis sonore pour dire à sa maîtresse qu’il souhaite se promener, jouer, manger, recevoir des caresses, ou même exprimer sa fatigue ou son ennui.

A lire aussi : Elle filme son Berger Allemand s'amusant à faire rouler un bloc de neige, la vidéo atteint des dizaines de millions de vues

Ses travaux rappellent ceux d’Alexis Devine, qui s’est elle-même inspirée de l’orthophoniste américaine Christina Hunger.

Meiyun Xu compte aller encore plus loin dans son projet avec Coco. Elle s’apprête à entamer un protocole expérimental en avril 2020, où son chien travaillera, entre autres, à « reconnaître des jouets et faire la distinction entre les grands ou les petits objets ».

1 commentaire