Le mystère du début de la domestication du chien enfin levé ? Elle aurait commencé il y a 23 000 ans en Sibérie !

La domestication du chien aurait débuté il y a 23 000 ans et serait l’œuvre de chasseurs sibériens durant la dernière période glaciaire. C’est la théorie élaborée par une équipe de chercheurs, dont l’étude vient d’être publiée.

Illustration : "Le mystère du début de la domestication du chien enfin levé ? Elle aurait commencé il y a 23 000 ans en Sibérie !"

Greger Larson, spécialiste en biologie évolutive à l’Université d’Oxford, Angela Perri, archéozoologue à l’Université Durham et l’anthropologue David Meltzer de l’Université méthodiste du Sud (Dallas, Texas) figurent parmi les auteurs d’une nouvelle étude portant sur les origines du chien et sa domestication. Ses conclusions ont été récemment publiées dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, comme le rapporte Science.

Ils ont analysé des données ADN de populations anciennes de chiens et d’humains pour échafauder un scénario selon lequel les premiers canidés domestiqués l’auraient été il y a 23 000 ans dans le Nord-est de la Sibérie. Ils auraient ainsi accompagné les chasseurs locaux durant la dernière période glaciaire.

Illustration de l'article : Le mystère du début de la domestication du chien enfin levé ? Elle aurait commencé il y a 23 000 ans en Sibérie !

L’évolution du chien et celle de l’humain étroitement liées

Les descendants de ces chiens se seraient ensuite propagés en Europe, en Asie, mais aussi aux Amériques, en compagnie des ancêtres des Amérindiens. Les origines du chien en Amérique étaient aussi l’objet de ces recherches.

Les chercheurs ont étudié les génomes mitochondriaux de plus de 200 chiens, certains ayant vécu il y a 10 000 ans. Ils ont constaté que tous les chiens de souches américaines anciennes portaient une signature génétique appelée « A2b », et qu’ils s’étaient scindés en 4 groupes distincts il y a environ 15 000 ans, alors qu’ils peuplaient différentes régions en Amérique du Nord.

Les scientifiques ont ainsi établi une correspondance entre le moment et la localisation de ces séparations et ceux des anciens groupes amérindiens. Tous ces peuples descendent d’un seul groupe, les Amérindiens ancestraux, qui aurait vu le jour en Sibérie il y a environ 21 000 ans. Ils auraient amené leurs chiens en entrant en Amérique il y a 16 000 ans.

Tous les chiens seraient les descendants des canidés domestiqués il y a 23 000 ans dans le nord-est sibérien

En allant plus loin dans leurs recherches, les auteurs de l’étude ont découvert que les ancêtres des chiens portant la signature génétique A2b (américains anciens) vivaient en Sibérie il y a 23 000 ans. Descendant du loup gris, ils étaient élevés par des groupes de chasseurs sibériens apparus 8 000 ans plus tôt. Ils s’étaient installés dans une région relativement tempérée. Plus à l’Est et plus à l’Ouest, le climat était bien plus hostile.

A lire aussi : La vidéo réconfortante d’un chien de refuge âgé et handicapé profitant de sa nouvelle vie dans sa maison chaleureuse

Pour Greger Larson et ses collègues, tous les chiens descendraient du canidé sibérien domestiqué durant cette période.

Illustration de l'article : Le mystère du début de la domestication du chien enfin levé ? Elle aurait commencé il y a 23 000 ans en Sibérie !

1 commentaire