Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une nouvelle étude révèle des pistes inédites sur les origines génétiques du chien et sa domestication

Publié le 16/08/2019 à 11h39

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Une nouvelle étude révèle des pistes inédites sur les origines génétiques du chien et sa domestication"

La domestication du chien aurait eu lieu de manière passive et selon un processus s’étalant sur des dizaines de milliers d’années. Par ailleurs, une même population de loups gris serait à l’origine des chiens actuels, après une séparation en 2 groupes survenue au début du Néolithique. Ce sont là les conclusions d’une étude récente sur les racines génétiques de nos amis à 4 pattes.

Des chercheurs d’universités américaines, allemandes, irlandaise, mais aussi du CNRS français ont pris part à une vaste étude sur l’origine génétique du chien. Elle a été publiée le 18 juillet dernier dans la revue Nature.

D’après les conclusions de cette équipe de scientifiques, c’est une seule et même population de loups gris qui serait à l’origine du chien que nous connaissons aujourd’hui. Que le chien descende du loup, ce n’est pas une nouveauté et c’est un fait incontestable, vu que les 2 espèces de canidés ont 99% d’ADN en commun. Ce que cette étude révèle, en revanche, c’est que, à partir de cette même population initiale de loups, 2 groupes se seraient séparés pour constituer autant de foyers en Asie d’une part, et en Europe et en Afrique de l’autre. Cette séparation aurait eu lieu il y a 20 000 ans.

Ces recherches nous apprennent également que la domestication du chien aurait eu lieu sur plusieurs dizaines de milliers d’années et qu’elle aurait été passive. Autrement dit, les chiens anciens auraient suivi les chasseurs-cueilleurs pour se nourrir des restes que leur laissaient ces derniers. Conjointement, seuls les chiens les moins agressifs envers les hommes pouvaient les approcher, d’où cette sélection progressive ayant favorisé les individus les plus amicaux parmi les canidés.

A lire aussi : "Choisir son vétérinaire"

Par ailleurs, toujours selon cette étude, des croisements auraient eu lieu entre des chiens préhistoriques du foyer asiatique et d’autres appartenant à l’autre branche (européenne et africaine). Les chercheurs en ont déduit que les chiens avaient alors déjà suivi les hommes dans leur migration vers l’ouest.

Les scientifiques ayant pris part à ces travaux ont comparé les génomes de milliers de chiens de l’ère moderne avec ceux de 2 de leurs congénères ayant vécu il y a 4700 et 7000 ans. Leurs restes avaient été découverts en Allemagne.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !