Pour préserver la sécurité de la population, un comté chinois interdit aux habitants de promener leurs chiens en ville

Publié le 17/11/2020 à 14h35

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Pour préserver la sécurité de la population, un comté chinois interdit aux habitants de promener leurs chiens en ville"
Photo d'illustration

Dans le Sud de la Chine, un comté envisage d’interdire aux propriétaires de sortir leurs chiens, sous peine d’abattre ces derniers en cas d’infraction répétée. Une décision qui fait suite à des incidents impliquant des morsures sur des passants, d’après les autorités.

Les habitants de Weixin qui ont des chiens seront-ils obligés de garder ceux-ci à la maison ? C’est, en tout cas, l’une des nouvelles mesures prises par les autorités de ce comté situé dans la province du Yunnan, comme le rapporte The Guardian.

En cas d’infraction répétée à cette règlementation, la sanction est terrible et sans appel ; le chien est abattu. Les autorités justifient leur démarche en invoquant la recrudescence d’incidents impliquant des chiens dans la rue, notamment des morsures et des déjections non ramassées par leurs maîtres.

Ces mesures devaient entrer en vigueur ce vendredi (20 novembre 2020), mais elles ont été suspendues après une véritable levée de boucliers ayant eu lieu via les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont, en effet, exprimé leur désaccord avec cette politique jugée trop sévère, tout en reconnaissant la nécessité de renforcer la loi contre les agissements de certains propriétaires canins irresponsables.

Pour sa part, l’ONG Animal Asia a rappelé qu’un chien avait besoin d’être promené au moins une fois par jour, comme démontré par maintes études. Toutefois, « il incombe au propriétaire du chien de garder le contrôle sur son animal », poursuit l’association, qui invite les autorités locales à travailler avec le public afin d’assurer une cohabitation harmonieuse entre chiens et habitants. Pour Animal Asia, la promenade doit être envisagée comme une partie de la solution face aux problèmes d’interaction entre les canidés et les humains.

A lire aussi : Ému par les pleurs de sa maîtresse âgée de 2 ans, ce Golden Retriever protecteur fait tout son possible pour la réconforter

Ce n’est pas la première fois qu’une initiative restrictive visant les chiens est prise dans le pays. The Guardian cite l’exemple de Qingdao, ville de la province du Shandong, dans l’Est de la Chine, qui n’autorise pas les foyers à avoir plus d’un chien.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation