Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Laon (02) : une simple amende pour l’homme qui a défenestré son chien

Publié le 24/06/2016 à 17h03

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Laon (02) : une simple amende pour l’homme qui a défenestré son chien"

En mai dernier, un Laonnois de 57 ans avait jeté son chien par la fenêtre, justifiant son geste par le fait qu’il avait l’habitude de le poser près de celle-ci. Des explications peu convaincantes, mais cela ne l’a empêché de bénéficier d’un jugement clément : il a écopé d’une simple amende.

A Laon dans l’Aisne, un quinquagénaire a comparu ce lundi (20 juin 2016) après-midi au tribunal de police, où il devait répondre de faits datant du 7 mai dernier. Ce jour-là, Jacky Dufresne avait défenestré son chien du second étage.

Dans la salle d’audience, l’homme s’est justifié par des arguments assez peu convaincants. A l’extérieur, il a répondu aux questions d’une journaliste de L’Union, affirmant qu’il n’avait pas « jeté » le chien, qu’il l’avait « posé », parce qu’il avait l’habitude de le « larguer » d’une hauteur de 60 à 80 cm chez lui, et qu’il avait oublié qu’il n’était plus chez lui le jour des faits, alors qu’il avait défenestré l’animal depuis le second étage.

A lire aussi : "Apprendre son chien à se promener en laisse"

Des propos qui se heurtent aux témoignages de 2 personnes qui affirmaient avoir vu le chien « voler dans les airs avec un certain élan », comme l’a relaté Me Jean-François Dejas. Cet avocat représentait la SPA, qui s’est portée partie civile dans cette affaire.

Face aux médias, Jacky Dufresne a confirmé qu’il n’était pas dans son état normal, parce qu’il avait bu, affirmant qu’il ne voulait pas faire de mal à son chien, qu’il l’avait lui-même élevé.

Finalement, le prévenu n’a écopé que d’une amende de 135 euros. Le jugement n’a pas été assorti d’une interdiction de détenir d’autres animaux de compagnie, ce qui en a surpris plus d’un. Quant au chien, il a été remis à la SPA et ne devrait donc pas être récupéré par son ancien propriétaire. L’avocat a demandé à ce que l’affaire soit jugée au tribunal correctionnel dans l’espoir de déboucher sur une peine plus sévère.

Palais de Justice de Laon (source : Wikipedia)

1835 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !