La célèbre scientifique Jane Goodall explique comment le chien de son enfance a façonné sa perception de la personnalité des animaux

Les chiens que nous côtoyons nous marquent à bien des égards. Celui qu’avait côtoyé la scientifique britannique Jane Goodall durant son enfance a joué un rôle prépondérant dans sa manière d’appréhender le caractère, les émotions et l’intelligence des animaux qu’elle a étudiés.

Illustration : "La célèbre scientifique Jane Goodall explique comment le chien de son enfance a façonné sa perception de la personnalité des animaux"

Ethologue et primatologue de renom, Jane Goodall est la cofondatrice, avec Marc Bekoff du groupe Ethologists for the Ethical Treatment of Animals (Éthologues pour le traitement éthique des animaux). Ses travaux sont autant de supports de référence en la matière. C’est d’ailleurs à ce titre qu’elle faisait partie des conférenciers ayant participé au congrès Pet Revolution fin 2022.

Vous êtes :

Illustration de l'article : La célèbre scientifique Jane Goodall explique comment le chien de son enfance a façonné sa perception de la personnalité des animaux
Dr. Jane Goodall / Facebook

Plus récemment, en mars 2024, elle a accordé une interview au New York Times lors d’un évènement organisé en Californie par le par le Wildlife Conservation Network à quelques jours de son 90e anniversaire.

Elle y est revenue notamment sur sa jeunesse et en particulier sur Rusty, le chien qui l’avait accompagnée durant son enfance, rapportait Parade Pets.

Dans cet entretien, Jane Goodall a reconnu que même si ses travaux sur les chimpanzés l’avaient rendue célèbre, ce sont les chiens qui restent ses animaux préférés.

Elle a indiqué que Rusty avait profondément changé la manière dont elle percevait la personnalité des animaux, en totale contradiction avec ce qu’elle avait appris durant ses études. « On m’avait dit que j’avais tout faux, a-t-elle expliqué. Les chimpanzés ne devraient pas avoir de nom, mais des numéros. Vous ne pouviez pas parler de leur personnalité. Vous ne pouviez pas dire qu’ils avaient un cerveau capable de résoudre des problèmes. Et vous ne pouviez certainement pas dire qu’ils avaient des émotions. Vous ne pouvez pas être scientifiquement objectif si vous éprouvez de l’empathie envers votre sujet ».

« Je n'ai jamais connu de chien comme Rusty »

Or, elle savait déjà que la réalité était tout autre, en se basant sur ce qu’elle avait vécu aux côtés de Rusty. Ce dernier lui avait appris que les animaux avaient bel et bien une personnalité, une âme, des émotions et la capacité d’éprouver de l’empathie. Jane Goodall avait ainsi choisi de rompre avec « les anciennes façons de penser aux animaux ».

A lire aussi : Ce grand Rottweiler est impressionné par le nouveau chiot de la famille (vidéo)

« Nous savons tous que [les chiens] peuvent être heureux, tristes, craintifs et qu’ils sont très intelligents, a-t-elle ajouté. Je n'ai jamais connu de chien comme Rusty. Il ne nous appartenait même pas. C'est l’aspect étrange [de l’histoire], comme une grande partie de ma vie ».

La scientifique a, en effet, précisé que Rusty vivait dans un hôtel près de chez elle. Tous les matins à 6 heures, le chien se présentait devant son domicile et aboyait jusqu’à ce qu’on le laisse entrer. Il passait toute la matinée auprès de la famille de Jane Goodall, quittait les lieux à l’heure du déjeuner, puis revenait jusqu’au soir.

1 commentaire