Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L’Homme qui a tué Girolle à coup de fusil est condamné à 300 euros d’amende avec sursis

Publié le 08/06/2016 à 15h17

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "L’Homme qui a tué Girolle à coup de fusil est condamné à 300 euros d’amende avec sursis"

Après avoir tué 2 daims, Girolle a été abattue le 16 juin 2014 à coup de fusil par leur propriétaire. De longs mois de poursuites judiciaires, entre l’assaillant de la chienne et les maîtres de cette dernière, ont abouti à sa condamnation à une amende de 300 euros avec sursis.

Au moment des faits, Girolle, une chienne croisée, était âgée de 4 ans. Le 16 juin 2014, elle ne répondait pas à l’appel de ses propriétaires. Habitant Maisonneuve à Campsegret, près de Bergerac (Dordogne), ses maîtres étaient inquiets de sa disparition inhabituelle. Denis Forestier était alors parti à sa recherche.

A lire aussi : "Le sevrage du chiot "

Pendant ce temps, Girolle était en fait allée s’aventurer dans une propriété voisine (à 1 km de chez elle) : la ferme du Touron gérée par Max Cougouille. Ce dernier, entendant des hurlements poussés par ses daims, y a accouru. Max avait alors découvert que 2 daims avaient succombé aux morsures de Girolle, encore présente sur les lieux et décrite par le fermier comme agressive. Prévenus par la gendarmerie en fin de journée, les maîtres de Girolle découvraient qu'elle avait été abattue par un coup fusil au niveau de la cage thoracique. Max l’avait recouverte d’une bâche surmontée d’un pneu et laissée là par une température de 40 degrés.

L’affaire a alors fait grand bruit et donné lieu à une série de plaintes déposées par les propriétaires de Girolle et celui des daims. Plusieurs tentatives de conciliation n'ont pas abouti. Elle a donc dû être renvoyée au tribunal correctionnel.

Les parties civiles – l’avocat de la maîtresse de Girolle, la fondation Brigitte Bardot et le ministère public – avaient respectivement requis 2000 euros de dommages et intérêts, 1000 euros et 500 euros d'amende. Pour sa part, la défense du gérant de la ferme plaidait la relaxe de son client.

Le verdict a été annoncé ce mardi : le tribunal a reconnu Max Cogouille coupable de sévices graves envers un animal domestique. Il a été condamné à 300 euros d'amende avec sursis. Il devra également verser 500 euros à la maîtresse de Girolle, ainsi qu’un euro à la SPA et à la fondation Brigitte Bardot.

1278 partages

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !