« Je suis submergé par l’émotion » : Nicolas retrouve enfin son chien Bayou, 50 jours après son enlèvement à Paris (vidéo)

Un combat sans répit. Pendant 50 jours, Nicolas a remué ciel et terre pour retrouver Bayou, son chien victime d’un enlèvement alors qu’ils se promenaient à Montmartre. Ce mercredi 12 avril, son cauchemar interminable a enfin pris fin.

Illustration : "« Je suis submergé par l’émotion » : Nicolas retrouve enfin son chien Bayou, 50 jours après son enlèvement à Paris (vidéo)"

Le 21 février dernier, la balade de Nicolas et de Bayou a viré au drame. Ce jour-là, le duo inséparable se promenait dans le quartier de Montmartre, non loin de la Basilique du Sacré-Cœur, avant que l’horreur ne se produise.

Un enlèvement soudain

« Mon chien en général revenait très vite quand il entendait mon sifflement. C’est ce qui m’a inquiété ce soir-là, il n’est pas revenu », expliquait Nicolas à BFM TV. Désemparé, le Parisien a rapidement compris que Bayou avait été enlevé. Il s’est donc empressé de porter plainte au commissariat.

Le maître dévoué ne s’est pas arrêté là : il a placardé plus de 2000 avis de recherche sur les murs de la capitale, dans l’espoir de le retrouver le plus tôt possible.

Entretemps, le ravisseur de Bayou avait été repéré sur les caméras de vidéosurveillance près de la rue Seveste, mais n’avait pas pu être interpellé. Nicolas n’a jamais perdu espoir pour autant - il a reçu l’aide de nombreuses associations et de la brigade de protection animale. Les mésaventures de Bayou ont également été relayées en masse sur les réseaux sociaux.

La fin du cauchemar

Après avoir remué ciel et terre pour retrouver son petit protégé, Nicolas a vécu la plus belle des issues possibles à cette histoire ce 12 avril, en début d’après-midi. Le ravisseur de son chien a été interpellé par les policiers de la brigade anti-criminelle en gare de Sarcelles, après avoir fait l’objet d’un signalement par un individu qui se trouvait non loin de là.

Une énorme délivrance pour le duo, qui a enfin pu se réunir. Nicolas est le plus heureux des maîtres depuis qu’il a renoué avec « un membre de sa famille ». Il n’a pas pu cacher son émotion au moment de leurs retrouvailles, immortalisées par les agents de police.

A lire aussi : Soucieux de répondre à une mission essentielle, cet homme n'abdique pas face à la confusion de son chiot lors de sa première rencontre avec des chevaux (vidéo)

« Je suis heureux et submergé par l’émotion. C’est un cauchemar qui a duré 50 jours. Désormais, nous ferons tout pour apporter notre aide à la cause des chiens volés », a réagi Nicolas. Tout est bien qui finit bien !

3 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 14/04/23

    oui, merveilleux...mais ce qu'il faut dire, c'est que la police ne voulait pas, ou n'a pas pris, sa plainte aux motifs "que ce n'était qu'un chien".....et malgré la preuve évidente de la vidéo. Le maître est passé mardi sur la 8 à l'émission de Touche Pas à mon Poste....et l'on peut dire que c'est grâce à l'émission que le chien a été retrouvé

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 21/04/23

    Un grand merci à Cyril.

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 02/07/23

    De magnifiques retrouvailles ! Pourquoi tous les maîtres n'aiment-ils pas ainsi leurs chiens ? Le monde serait bien meilleur.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil