Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Ils tuent un chien au couteau et écopent d’une peine de prison ferme

Ils tuent un chien au couteau et écopent d’une peine de prison ferme

Publié le 10/07/2018 à 14h57

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Ils tuent un chien au couteau et écopent d’une peine de prison ferme" Photo d'illustration

Le 2 mai dernier, à Liévin dans le Pas-De-Calais, deux hommes ont sauvagement mutilé puis tué un chien. Ce dernier avait été trouvé par un passant. Rattrapés par les forces de l’ordre, le tribunal les a condamnés à 1 an et 9 mois de prison ferme.

Un Cane Corso a été retrouvé éviscéré et maculé de coups de couteaux dans les flans, près du terril de Calonne à Liévin, il y a environ deux mois. Un bâton ensanglanté a également été retrouvé près de la dépouille de l’animal. La SPA et l’association de défense des droits des animaux se sont constituées partie civile après avoir porté plante. Les coupables : deux hommes âgés de 38 et 47 ans, pères de 4 enfants chacun. Bien que niant les faits, ils ont été poursuivis pour « plaies multiples avec instrument tranchant ayant entraîné la mort d’un chien ».

A lire aussi : "Apprendre son chien à se promener"

Le couple propriétaire du chien ne pouvant plus en assumer la charge, avait confié leur animal à ces deux hommes. Suite aux événements, ils ont également été poursuivis pour complicité.

Un seul des accusés a reconnu ses torts, et, soutenu par son avocat, celui-ci se cache derrière un abus de drogues et d’alcool au moment des faits. L’autre nie tout en bloc, jusqu’à sa présence sur les lieux : « Je ne suis quand même pas un imbécile pour laisser aux yeux de tout le monde un chien tué… Surtout à la vue des enfants ».

En ce lundi 9 juillet, le Parisien rapporte que le tribunal a condamné l'ex-propriétaire à quatre mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve, tandis que son conjoint a été relaxé. Une peine allégée par rapport à la demande du procureur, qui avait demandé 1 an ferme pour la femme et 8 mois avec sursis pour l’homme.

Quant aux deux hommes accusés, ils ont écopé de 9 mois de prison ferme pour l’un et 1 an pour l’autre. Actuellement en détention, tous ont également l’interdiction de détenir un animal à vie. À noter que les quatre individus interpellés étaient déjà connus par les services de police.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !