« Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil

En août dernier, la rédaction de Woopets a publié un article sur la prise de congé après le décès d’un animal de compagnie. Quelques jours plus tard, nous avons reçu le témoignage de Magali, auteure du livre « Tu m’as dit : "Ne t’attache pas !" ». Émue, la Cominoise a souhaité partager son expérience du deuil. Récit.

Illustration : "« Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil"

Cet été, une association de protection animale irlandaise a lancé une campagne à destination des employeurs intitulée : « Not Just A Dog » (« Pas seulement un chien »). L’objectif ? Bousculer les mentalités pour reconnaître la réalité du deuil consécutif à la mort d’un animal de compagnie, et accorder un jour de repos aux salariés.

Après avoir abordé ce thème, l’équipe rédactionnelle de Woopets a été contactée par Magali Wattré, une quinquagénaire originaire du nord de la France. « C’est un article qui a fait sens pour moi, a-t-elle déclaré, il s’agit d’un sujet d’actualité pour mon époux et moi-même, puisque nous avons perdu nos 2 chiens en 2021 à 4 mois d’écart, de maladie. »

Illustration de l'article : « Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil

Contrairement à son conjoint, notre interlocutrice a eu la chance de bénéficier de ce fameux congé, tant espéré par de nombreux adoptants. Pour la Nordiste, cette initiative permettrait de favoriser le processus de deuil.

La perte d’un animal constitue une épreuve difficile, et la douleur qui ligote le cœur des maîtres est souvent sous-estimée. « Aujourd’hui encore, nous ne sommes pas guéris de nos blessures », a précisé Magali.

Illustration de l'article : « Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil

Un témoignage poignant

Après leur départ déchirant, Dexter, un West Highland White Terrier, et House, un Scottish, ont insufflé un souffle d’inspiration à leur « maman ». En mai 2022, Magali a créé une boîte à souvenirs en autopubliant le livre Tu m’as dit : « Ne t’attache pas ! ». Fenêtre sur les jours pâles, cet ouvrage autobiographique renferme des fragments du passé et des gémissements de tristesse silencieux.

« Il traite de la douleur liée à la perte d’un animal de compagnie, l’amour qu’on leur porte et la difficulté à gérer le deuil, a expliqué l’écrivaine, il comprend également des témoignages d’autres personnes qui ont été dans notre cas. »

Illustration de l'article : « Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil

Les mots éclos de larmes et flirtant avec le papier invitent le lecteur à ne pas enfouir ses sentiments. Le chien, fidèle ami de l’homme depuis la nuit des temps, apporte affection et bonheur au quotidien. Par conséquent, les sanglots surgissant après le décès d’un adorable compagnon à 4 pattes s’avèrent légitimes.

L’œuvre de Magali Wattré fait d’ailleurs écho à la citation du romancier Jean-Paul Dubois : « Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien. »

Illustration de l'article : « Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil

Deuil des animaux de compagnie : un sujet d’actualité

De plus en plus considérés comme des membres à part entière de la famille, les canidés et autres boules de poils laissent une empreinte indélébile dans nos vies. Parce qu’ils représentent bien plus que de simples « animaux de compagnie », leur voyage sans retour vers l’au-delà entaille profondément notre âme. Pourtant, le deuil est encore et toujours tabou. Pléthore d’adoptants se sentent isolés, honteux, incompris, lorsque le glas sonne pour leur merveilleux ami à fourrure.

« Je souhaitais juste, par ce livre, me libérer de cette peine immense que j’ai ressentie à la perte de mes fidèles compagnons. J’espère aussi que des personnes qui sont dans ma situation seront heureuses de se dire qu’elles ne sont pas seules à ressentir de tels sentiments pour leur animal de compagnie », a écrit Magali.

Illustration de l'article : « Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien » : une Nordiste partage son expérience du deuil

A lire aussi : Pour cette jeune femme diabétique, Sal la Labradoodle est bien plus qu'une bouée de sauvetage

En France, l’assurance santé animale SantéVet a franchi le pas en instaurant une journée de repos pour ses collaborateurs en cas de décès d’un animal. En outre, une proposition de loi sera prochainement portée à l’Assemblée nationale pour autoriser l’inhumation avec les cendres du petit être qui a fidèlement trottiné à nos côtés.

Magali Wattré, Tu m'as dit : « Ne t'attache pas ! », TheBookEdition, 9,90 €.

Crédits photo : Magali Wattré

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil