Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Il garde 450 chiens dans des enclos à bétail, avec de la boue et des excréments comme nourriture

Publié le 16/01/2019 à 15h18

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Sauvetages

Aux États-Unis, dans une propriété de Géorgie, un homme gardait plus de 400 Bergers Allemands, chez lui, dans des conditions inacceptables. Après un envoi de photos aux services de police par des voisins ulcérés, l’homme a été arrêté et inculpé.

Ce n’était pas faute d’avoir prévenu. Mais les forces de police restaient sourdes aux requêtes des groupes de défenses des animaux et des riverains. D’abord ceux de Higgstown, en Géorgie (États-Unis), qui accusaient le propriétaire d’un domaine de posséder plus de 200 chiens et de les élever dans des conditions déplorables. L’homme a alors transféré les animaux vers l’une de ses autres propriétés, dans le comté de Candler.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien se roule dans la boue ?"

Là aussi, ses voisins ont commencé à se plaindre des aboiements, des jappements et des mauvaises conditions visibles de tous. De tous ? Non, ceux qui avaient le pouvoir de mettre à l’amende le propriétaire des lieux n’ont pas agi sur l’instant. Il a fallu l’intervention d’un tiers, et l’envoi de photos attestant cet environnement hostile à la présence d’animaux pour que le responsable soit arrêté, comme le rapporte I Heart Dogs. Celui-ci a été inculpé et il devra répondre de ses actes de cruauté.

Ils mangeaient de la boue et des excréments

Ce terme n’est pas galvaudé pour qualifier ce que les enquêteurs et les groupes de défenses des animaux ont vu. À savoir des enclos à bétail, une eau impropre à la consommation. La nourriture quotidienne était composée de boue et d’excréments.

Les sauveteurs ont découvert environ 450 chiens, tous des Bergers Allemands. Certains étaient malades, et il convenait de les séparer des animaux encore sains. D’ailleurs, le travail des toutes les organisations n’est pas encore fini. Des jours laborieux sont à venir, mais le bonheur aussi, pour ces chiens, de retrouver un semblant de liberté et de joie de vivre. Cela n’a pas de prix.

A propos de l'auteur :

20069 partages

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

7 commentaires