Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Il adopte un chiot et c'est en réalité un loup !

Publié le 17/10/2016 à 12h04

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Il adopte un chiot et c'est en réalité un loup ! "

Un couple de l’Arizona (ouest des Etats-Unis) avait cru adopter un chiot, qu’on lui avait proposé gratuitement, mais finalement il s'est avéré que le jeune animal était un autre type de canidé : un loup.

Neo est un chien-loup dont les caractéristiques physiques et le comportement relèvent du loup à 95%. Il vit aujourd’hui dans un centre spécialisé en Californie, la Wolf Connection, après que ses anciens propriétaires aient été convaincus de renoncer à le garder.

Ces derniers pensaient, en effet, être en présence d’un chiot. On le leur avait donné gratuitement, sans leur préciser qu’il s’agissait d’un chien-loup dont les spécificités le rapprochaient davantage du loup. Son comportement aurait toutefois dû leur mettre la puce à l’oreille dès le départ.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien fait-il le loup ?"

Le louveteau faisait, en effet, preuve d’une nervosité anormale. Il ne supportait d’être seul et salissait systématiquement le véhicule de ses maîtres, sans parler de ses multiples fugues qui commençaient à embêter très sérieusement les voisins, chez lesquels il s’introduisait régulièrement.

Suite aux plaintes du voisinage, une équipe de la Humane Society of Southern Arizona a été envoyée sur les lieux pour voir ce qu’il en était. Les bénévoles ont tout de suite compris qu’il s’agissait davantage d’un loup que d’un chien. Ils ont d’ailleurs demandé aux propriétaires s’ils ignoraient réellement que Neo était un jeune loup, ce à quoi ils ont répondu qu’ils se posaient la question

Ne pouvant être adopté en raison de lois l’interdisant dans plusieurs Etats, Neo a donc été recueilli par la Wolf Connection, qui compte une cinquantaine de ses congénères.

Photos : Wolf Connection

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !