Grâce à Peggy, son chien d’assistance, ce petit garçon autiste trouve à nouveau la force de sortir

Noah, un petit garçon autiste du Warwickshire (Royaume-Uni), n’arrivait plus à sortir de chez lui à cause de son stress et de son anxiété. Depuis que Peggy, une gentille chienne Labrador, est entrée dans sa vie, tout a changé. Grâce au soutien de son toutou, Noah a retrouvé la confiance pour vivre de nouvelles expériences.

Illustration : "Grâce à Peggy, son chien d’assistance, ce petit garçon autiste trouve à nouveau la force de sortir"

Au Royaume-Uni, l’organisme de bienfaisance Support Dogs forme des chiens d’assistance pour aider les personnes atteintes d’autisme, d’épilepsie ou de handicaps.

Lorsque Peggy, une chienne Labrador de 2 ans, a été donnée par cette association à la famille Shone, la vie de Noah, un garçonnet autiste de 8 ans, a radicalement changé.

La vie sans Peggy

Noah Shone habite avec sa famille dans la petite ville de Rugby dans le Warwickshire. Cela fait 3 ans que le petit garçon a été diagnostiqué autiste. Pendant le confinement, ses parents avaient en effet remarqué certains comportements inhabituels.

Kay, la mère de Noah, a déclaré à ITV News : « Il est très doué pour porter un masque – à l’école, il était l’enfant parfait, mais quand il est rentré à la maison, nous avons eu les 'explosions'. Pendant le confinement, nous l’avons davantage remarqué car il était tout le temps avec nous. »

Vous êtes :

Le petit garçon n’aimait pas qu’on lui donne des instructions et il était presque impossible de lui faire quitter la maison à cause du stress et de l’anxiété. L’arrivée d’un chien d’assistance a véritablement changé sa vie.

Illustration de l'article : Grâce à Peggy, son chien d’assistance, ce petit garçon autiste trouve à nouveau la force de sortir

© ITV News

La confiance retrouvée

D’après la famille Shone, ce Noël a été le meilleur depuis longtemps. Grâce à Peggy, le chien d’assistance offert à Noah par Support Dogs, le petit garçon a pu profiter des activités festives telles que le patin à glace, la foire de Noël de l’école ou encore les repas au restaurant.

Le soutien émotionnel apporté par la chienne a permis au garçonnet de surmonter la pression sociale et de retrouver la confiance nécessaire pour sortir jouer, socialiser et passer du temps avec sa famille à l’extérieur.

D’après sa mère, Noah est même prêt à essayer de nouvelles choses comme faire de la luge ou partir en vacances.

Illustration de l'article : Grâce à Peggy, son chien d’assistance, ce petit garçon autiste trouve à nouveau la force de sortir

A lire aussi : Un couple se lance à la recherche de son chien disparu dans une étrange affaire impliquant un service de livraison

© ITV News

Peggy a également eu un impact mental positif sur toute la famille, qui se dit moins stressée. Le père de Noah, Robert, également autiste, dit qu’avoir un chien comme Peggy a amélioré sa santé mentale et qu’il se sent beaucoup plus détendu depuis qu’elle est là.

Pour Noah, Peggy est un « chien miracle » : « Elle me réconforte, elle est toujours là et elle est adorable. », a affirmé le petit garçon. En plus de longues balades, il est certain que sa nouvelle meilleure amie lui permettra de vivre encore de nombreux bons moments !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 05/01/24

    En France la place de l'animal s'admet avec le policier, le démineur , pour les avalanches.
    Mais dans les hôpitaux, en compagnie de son chien de thérapie, on fait (encore) figure de doux dingue, au mieux!
    Pourtant il n'y a pas mieux que le chien pour restaurer la confiance en soi, la capacité à aller vers l'autre , l'envie de se dépasser en cas de handicaps.
    En particulier pour " les hypersensibles".

      Répondre   Signaler


  • Image de profil