Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Etats-Unis : une association et la police joignent leurs efforts pour réunir le chien soldat et son ancien maître

Publié le 05/04/2016 à 15h16

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Etats-Unis : une association et la police joignent leurs efforts pour réunir le chien soldat et son ancien maître"

Bond et son ancien maître, le sergent-chef Justin, ont connu ensemble 3 déploiements en Afghanistan, menant plus de 50 missions côte à côte. De retour aux Etats-Unis, ils ont été séparés pendant un an, avant qu’une association et la police de sa ville ne se mobilisent pour leur permettre d’être à nouveau réunis.

Bond, un Berger Belge Malinois de l’armée américaine, et son maître-chien le sergent-chef Justin (il s’agit d’un nom d’emprunt, sa véritable identité n’ayant pas été dévoilée en raison du caractère sensible des missions qu’il a menées) pourront enfin vivre ensemble. Tous 2 étaient séparés depuis un an : à leur retour aux Etats-Unis au bout de leur 3e déploiement en Afghanistan, Bond a été réaffecté à une unité cynophile de la police de Pine Mountain, dans l’Etat de Géorgie, alors que le sergent-chef revenait à la vie civile.

A lire aussi : "Apprendre son chien à se promener en laisse"

La petite amie de ce dernier s’étant rendu compte à quel point cette séparation était mal vécue par l’ancien militaire, elle a contacté l’American Humane Association, qui a, à son tour, sollicité la police de Pine Mountain pour lui proposer un accord : une compensation de 10 000 dollars pour lui permettre de trouver un remplaçant à Bond et ainsi libérer ce dernier au profit de son ancien maître. L’offre a été acceptée par le département de la police de la ville et les retrouvailles ont été organisées dans le complexe de Callaway Gardens.

L’American Humane Association n’en est pas à sa première action du genre. Elle a, en effet, permis à plusieurs autres duos de ce type d’être reconstitués dans le civil après avoir servi dans l’armée. Elle s’est, par ailleurs, battue pour faire passer une directive dans ce sens dans le cadre du National Defense Authorization Act en novembre dernier.

590 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !