Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Essonne : Peine de prison ferme pour le propriétaire de 2 chiens retrouvés morts chez lui

Essonne : Peine de prison ferme pour le propriétaire de 2 chiens retrouvés morts chez lui

Publié le 29/03/2017 à 11h48

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Essonne : Peine de prison ferme pour le propriétaire de 2 chiens retrouvés morts chez lui"

Les pompiers et les policiers avaient découvert 2 cadavres de chiens dans l’appartement du jeune homme, habitant Etampes dans l’Essonne. D’autres chiens en vie, mais négligés, lui ont également été retirés au moment de son interpellation quelques jours après les faits.

Les faits remontent au samedi 11 mars 2017. Ce jour-là, les voisins de Laurent, 24 ans et locataire d’un appartement situé à Etampes (91), avaient prévenu les pompiers et la police car une odeur insoutenable émanait de son logement.

En entrant, ces derniers ont découvert 2 cadavres de chiens dans la salle de bain. L’un des 2 animaux, un Labrador-Retriever et un Rottweiler, avait la chair arrachée au niveau de l’arrière-train, vraisemblablement par son congénère poussé par une faim extrême. Les corps des défunts chiens étaient, en effet, particulièrement émaciés et gisaient au milieu de leurs propres déjections.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Laurent ne se trouvait pas à son domicile, et ce, vraisemblablement depuis plusieurs semaines. Il a été entendu par la police plusieurs jours plus tard. A cette occasion, d’autres chiens étaient en sa possession, en vie, mais très amaigris eux aussi.

Appelé à comparaître ce mardi (28 mars) devant le tribunal correctionnel d’Evry pour cruauté envers animaux, il a vainement tenté de se justifier en déclarant qu’il était parti auprès de sa mère malade dans le Val-de-Marne et qu’un ami était censé s’occuper de ses chiens. Père de 3 enfants en bas âges, le jeune homme a également expliqué à la présidente du tribunal que ses revenus avaient baissé et qu’il ne pouvait donc plus s’occuper correctement des animaux.

Finalement, il a été condamné à 18 mois de prison ferme, en plus de 6 mois de sursis et de l’interdiction à vie de détenir un animal.

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !