Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

En Thaïlande, on envisage de munir les chiens errants de caméras pour surveiller les rues

Publié le 22/09/2017 à 15h08

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "En Thaïlande, on envisage de munir les chiens errants de caméras pour surveiller les rues"

Un projet peu banal est actuellement en phase d’expérimentation en Thaïlande. Il consiste à équiper des chiens errants de gilets munis de capteurs et de caméras dans le but de signaler et de filmer les comportements suspects.

En Thaïlande, et plus particulièrement à Phuket (Sud du pays), les chiens errants sont très nombreux, ce qui pose quelques problèmes de santé et de sécurité, à commencer par les leurs. En effet, ces animaux font face à une multitude de dangers. « Les problèmes de la cruauté et du commerce illégal de viande deviennent de plus en plus importants en Thaïlande », comme l’explique Pakornkrit Khantaprab, directeur d’un projet peu commun dont les acteurs seront, justement, des chiens errants de la ville thaïlandaise.

A lire aussi : "Comment gérer une bagarre entre chiens ?"

L’initiative dont il est question est portée par l’agence Cheil, filiale de Samsung, et la fondation Soi Dog dédiée à la protection des chiens. Comme le rapporte Le Figaro, elle consiste à doter des chiens des rues de gilets équipés d’une caméra cachée, de capteurs et d’un ordinateur miniaturisé.

Le dispositif est étudié pour détecter les aboiements inhabituels poussés par les quadrupèdes qui le portent, ces derniers ayant de fortes chances de survenir lorsque les chiens sont témoins d’une agression, d’un accident, d’une bagarre ou encore d’un incendie. Lorsque c’est le cas, la caméra s’allume pour filmer la scène et une notification est envoyée aux smartphones des habitants locaux y ayant préalablement installé une application dédiée. Les utilisateurs peuvent ainsi voir ce qui est vu (filmé) par les chiens et alerter les secours.

Le projet, dont le développement s’est étendu sur 5 mois, est actuellement en phase de test.

1091 partages

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !