Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Deux chiens retrouvés enfermés dans des cages cachées par des bâches

Publié le 01/03/2019 à 15h44 Modifié le 03/03/2019 à 20h59

Ecrit par Alexandre Dieu

Lundi 25 février, la Fondation assistance aux animaux a secouru 2 chiens enfermés dans des cages recouvertes de bâche. Les 2 animaux, âgés de 3 et 11 ans, n’avaient jamais connu la douceur d’un maître qui les prenait avant tout pour le travail. Ils ont été saisis et placés dans des lieux sûrs. Une plainte a été déposée.

C’est la fin du supplice pour deux chiens. Eux qui vivaient « dehors, sous un escalier, dans des caisses de transport qui ne leur permettaient même pas de voir le jour » dixit la Fondation assistance aux animaux. Des caisses recouvertes par une bâche, afin de leur barrer la vue, de les priver du soleil, de luminosité. De les maintenir dans des conditions de peur, dans leur noirceur.

Cette même Fondation a pu les secourir ce lundi 25 février, au niveau de la commune d’Epinay-sur-Seine. Il était temps. Comme le raconte la Fondation sur son site, Seven, jeune chienne de 3 ans, semblait apeurée lorsque les enquêteurs ont soulevé la bâche. Elle n’avait plus l’habitude qu’un humain s’intéresse à elle, pose ses yeux dans les siens.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien se roule dans la boue ?"

A côté de Seven se tenait Schrek, reclus au fond de sa cage, si bien qu’il ne fut pas immédiatement visible par les enquêteurs. Ce chien est lui plus vieux (11 ans). Sa fin de vie méritait bien qu’on vienne le sortir de cette ornière. Plus qu’une ornière, à de la maltraitance et de l’indifférence.

Le propriétaire des lieux n’était pas celui des chiens

Le propriétaire des lieux s’est dédouané de toute responsabilité. Lui assurait aux enquêteurs que les canidés n’étaient pas à lui. Selon ce dernier, les chiens étaient présents sous son escalier depuis 6 mois environ. En réalité, ils appartiendraient à une personne qu’il héberge. Quoi qu’il en soit, les deux animaux ont été saisis par la Fondation, et une plainte a été déposée. L’histoire n’est pas terminée. Elle devrait s’achever devant les juridictions compétentes.

Seven et Schrek ont été conduits dans des lieux propices à leur épanouissement. Il était temps, pour le second nommé, après avoir souffert le martyre pendant onze années. « Ils découvrent l’attention d’humains bienveillants, de l’eau à disposition, des gamelles bien garnies, et la douceur d’un panier après avoir gambadé dans notre parc de détente. »

0 partage

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 04/03/19

    quelle triste histoire. Le propriétaire des lieux est tout autant responsable que le propriétaire des chiens. J'espère qu'une enquête va être ouverte et que les deux seront condamnés. J'espère que les deux toutous vont se remettre et qu'ils trouveront un doux foyer (dommage qu'il n'y ait pas de photos)

     Répondre  Signaler