Des nouvelles de Curtis, le chien d’Elisa Pilarski décédée après une attaque de chien

Publié le 25/11/2019 à 15h32

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Des nouvelles de Curtis, le chien d’Elisa Pilarski décédée après une attaque de chien"
© Elisa Pilarski / Facebook

Les proches de la victime ont donné des nouvelles de Curtis, son chien présent à ses côtés le jour de son décès, et elles ne sont pas bonnes. Une pétition a été lancée pour sauver l’American Staffordshire Terrier.

Curtis, le chien d’Elisa Pilarski, avait guidé de ses aboiements Christophe Ellul vers le corps mutilé de sa compagne le samedi 16 novembre dernier. Un prélèvement ADN a été effectué sur le quadrupède, tout comme sur la soixantaine de chiens de chasse à courre de l’équipage dont faisaient partie ceux présents sur zone le jour du drame. En d’autres termes, il fait partie des « suspects » dans cette affaire aux yeux des autorités, jusqu’à ce que les résultats des analyses précitées permettent d’identifier le ou les chiens ayant infligé des morsures mortelles à la jeune femme de 29 ans.

Mais qu’est-il advenu de Curtis depuis la tragédie ? Si, quelques jours après le décès de sa maîtresse, certains médias avaient annoncé son euthanasie, d’autres ont rapidement démenti ces rumeurs. Le parquet de Soissons avait indiqué qu’il allait faire l’objet d’un examen comportemental, mais aussi qu’il était blessé et pris en charge par des vétérinaires.

Des nouvelles de l’American Staffordshire Terrier de 2 ans ont été données par des proches sur la page Facebook de soutien à Elisa Pilarski, rapporte La Voix du Nord. D’après eux, l’animal se trouvait « à la fourrière où il est toujours seul, triste », ajoutant espérer qu’il soit rapidement de retour ou confié à des « personnes aptes à s’occuper de lui comme il se doit après un tel traumatisme ».

Une pétition a, par ailleurs, été lancée sur la plateforme Change. Intitulée « Sauvez Curtis le chien d’Elisa », elle a réuni jusqu’à présent près de 30 000 signatures.

A lire aussi : Irrité par son frère qui lui aboie dessus ce chiot Golden Retriever a rapidement trouvé une solution ! (Vidéo)

Pour sa part, Christophe Ellul a promis via Facebook à sa compagne décédée, qui portait par ailleurs leur enfant Enzo (elle était enceinte de 6 mois), qu’il ne baisserait pas les bras : « Je me battrai mon cœur pour toi et Enzo. Je récupérerai Curtis, je te le promets, je t’aime très fort. »

A propos de l'auteur :

0 partage

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

7 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 25/11/19

    C terrible c qui vous est arrivé, je suis de tout coeur avec vous. C bien de récupérer curtis ! Courage

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 26/11/19

    L'analyse ADN prend beaucoup de temps. Nous cache-t-pn des choses?!!

     Répondre (1)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 26/11/19

    je pense aussi

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 26/11/19

    Je trouve intolérable que ce chien soit en fourrière il paraît évident qu'il n'y soit pour rien et ça ne m'étonnerait pas qu'on nous cache une fois de plus la vérité si ça concerne les chasseurs

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 27/11/19

    Il a protéger sa maitresse pourquoi le laisser en fourrière ses une drôle d'histoire pourquoi ne parle ton pas de la meute qui a attaque cette femme

     Répondre  Signaler


  • Chris Animals a écrit : 27/11/19

    Toute cette histoire est dramatique, pour les humains et pour les animaux. Mais Curtis ne doit absolument pas payer de sa vie alors que la meute de chiens de la Société de vènerie est toute aussi suspectée, même si les chasseurs font TOUT pour "noyer le poisson". Mais on sait les stigmatisations sur ces chiens catégorisés par une réglementation très mal pensée qui les condamne d'avance pour "délit de sale gueule " ! Alors que bien éduqués et sociabilisés, ils s'avèrent être de très bons chiens de famille, adorables et protecteurs avec les enfants, obéissants et intelligents, et sympas avec congénères et autres 4 pattes. Même si des précautions s'imposent au quotidien compte tenu de leur puissance de mordant.
    Nous attendons tous des conclusions objectives et honnêtes de la part des autorités sur cette affaire, et un heureux dénouement pour Curtis, qui serait le seul aspect heureux de ce drame. L'euthanasie de Curtis rajouterait au désarroi de Christophe et de la famille d'Elisa. Une sincère pensée pour eux.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 19/12/19

    La morsure d'un chien de chasse ou d'un molossoide comme Curtis ne doit pas être bien difficile a comparer et a évaluer avant toute autre considération d'ADN. Il suffit de mesurer en fonction des machoires et de la puissance du mordant. Tout ceci me semble plus que bizarre...et garder Curtis en fourrière aussi longtemps ne peut que le destabiliser et le re dre agressif. A l'evidence, ils cherchent le coupable idéal!!!!

     Répondre  Signaler


Articles en relation