Des haut-parleurs pour rappeler à l'ordre les habitants qui ne ramassent pas les crottes de leurs chiens, la nouvelle idée du maire de Béziers

Publié le 13/01/2021 à 12h39

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Après le recours à l’ADN et le hashtag #balancetacrotte, la mairie de Béziers va miser sur les haut-parleurs pour rappeler à l’ordre les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas derrière ces derniers.

En 2016, la commune de Béziers (34) annonçait son intention de mettre en place un dispositif basé sur l’ADN prélevé sur les déjections canines. Le but était d’identifier et sanctionner les propriétaires qui ne les ramassaient pas.

3 ans plus tard, la mairie héraultaise, dirigée par Robert Ménard, lançait le hashtag #balancetacrotte, incitant les habitants à photographier et localiser les crottes de chiens aperçues sur la voie publique, puis à les transmettre au sous-préfet.

Dernièrement, la Ville s’est dotée d’un nouveau système pour lutter contre ces incivilités. Il s’agira, en effet, de sensibiliser les maîtres ne ramassant pas derrière leurs animaux de compagnie par le biais de haut-parleurs, comme le rapporte France Bleu. Un procédé déjà employé ailleurs en Europe.

Ainsi, une douzaine de haut-parleurs ont été disposés aux endroits clés du centre-ville de Béziers. Ils permettront de diffuser une quinzaine de messages préenregistrés.

En pratique, lorsqu’un propriétaire ayant oublié de ramasser les déjections de son chien est repéré grâce à l’une des 280 caméras installées dans les rues biterroises, il est rappelé à l’ordre via haut-parleur. S’il refuse de procéder au ramassage malgré cet avertissement, la police municipale est dépêchée sur les lieux pour lui adresser une amende de 68 euros.

Les crottes de chiens non nettoyées ne sont pas les seuls comportements ciblés par ce dispositif. D’après Robert Ménard, l’objectif est aussi d’avertir « ceux qui se promènent torse-nu en ville », continuent à « consommer de l'alcool sur la voie publique », « piétinent les pelouses de la ville » ou « ne portent pas de masque » notamment.

De plus, il devrait permettre de réduire les déplacements non nécessaires des policiers municipaux.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 14/01/21

    pourquoi pas !!! quand le maître aura payé une première amende, peut-être qu'il comprendra qu'il faut ramasser les déjections..........mais dans cet esprit là, il faut aussi prévoir pour ceux qui pissent n'importe où, qui crachent également.....

     Répondre  Signaler


Articles en relation