Des chiens sauvés d'un élevage sordide découvrent la vie de famille et le sens du mot « amour » (vidéo)

En mars 2022, l’équipe rédactionnelle de Woopets avait recueilli le témoignage de l’association Au petit bonheur de nos oubliés, qui avait sauvé le chien Angel de maltraitance. Aujourd’hui, c’est une autre histoire qui nous a été contée : celle de 9 Bouledogues Français issus d’un élevage sordide.

Illustration : "Des chiens sauvés d'un élevage sordide découvrent la vie de famille et le sens du mot « amour » (vidéo)"

Lorsque les bénévoles de l’association Au petit bonheur de nos oubliés sont intervenus avec les représentants des forces de l’ordre sur le terrain d’un éleveur à la suite d’un signalement, ils ne s’attendaient pas à atterrir tout droit au Pandémonium.

9 Bouledogues Français (2 mâles et 7 femelles) détenus dans des cages étroites lançaient des regards suppliants à travers les barreaux. Entassés comme de simples objets que l’on oublierait dans un grenier, ils espéraient le jour de leur délivrance. Malades, blessés, assoiffés et stressés, ils nécessitaient des soins d’urgence.

Ces anges aux ailes coupées par leur bourreau ont aperçu la lumière au bout du tunnel, grâce à l’intervention des défenseurs de la cause animale. Ces derniers les ont saisis et les ont emmenés rapidement chez le vétérinaire en raison de leur état préoccupant.

Illustration de l'article : Des chiens sauvés d'un élevage sordide découvrent la vie de famille et le sens du mot « amour » (vidéo)

© Association Au petit bonheur de nos oubliés

Malheureusement, l’une des chiennes prénommée Marilyn a succombé à un arrêt cardiaque après avoir quitté l’enfer. Sur Facebook, ses sauveurs ont écrit un flux de mots larmoyants à son sujet : « Repose en paix, tu n’auras jamais connu la vie que tu méritais tellement », peut-on lire non sans émotion.

Ses congénères, plus chanceux, ont été placés dans des familles d’accueil en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. L’occasion pour eux de prendre un nouveau départ.

En route vers une vie meilleure

Depuis leur sauvetage, les Bouledogues Français découvrent la vie de famille et renouent avec le bonheur. « Ils sont très résilients et se sont vite approprié le canapé, révèle avec le sourire la porte-parole de l’association à la rédaction de Woopets, ce sont des chiens adorables, qui ont compris que tous les humains ne sont pas forcément méchants. »

Au début, seuls Mirza, Mamba et Peggy (atteinte de démodécie, une maladie de la peau causée par un acarien nommé Demodex canis) étaient adoptables. « Les autres chiens sont encore maigres, ont des problèmes de santé et de propreté, poursuit notre interlocutrice, or, on sait que la patience n’est pas le fort de certaines personnes… Nous essayons donc de les préparer au maximum avant de les proposer à l’adoption. »

Le pauvre Minos, par exemple, a bénéficié de nombreux soins en raison d'un abcès purulent. Son ex-détenteur « n’a rien trouvé de mieux que de le percer avec un cutter ». Résultat : perforation de la joue et surinfection.

La plupart de ces âmes innocentes ont souffert d’otites bilatérales ; certaines s’avèrent malvoyantes. Pour ne rien arranger, elles respirent avec difficulté, car ces fruits de la négligence sont ce que nous appelons des « hypertypes ». En somme, leur ancien maître s’est amusé à réaliser des croisements afin d’accentuer à l’extrême leur museau plat. Un effet de mode qui fait des ravages sur la santé des animaux…

Mais rassurez-vous : plusieurs semaines après leur prise en charge, les rescapés se portent mieux. Aujourd'hui, ils sont tous proposés à l'adoption !

Illustration de l'article : Des chiens sauvés d'un élevage sordide découvrent la vie de famille et le sens du mot « amour » (vidéo)

© Association Au petit bonheur de nos oubliés

Une plainte a été déposée

À la suite de la saisie, l’association Au petit bonheur de nos oubliés a porté plainte contre l’homme qui se qualifiait d’éleveur. « Je suis contente, car la Fondation Assistance aux Animaux et la SPA de Paris se portent partie civile », confie notre source.

Sur les réseaux sociaux, l’organisme encourage les membres du public à signaler les cas de maltraitance animale dont ils sont témoins. « 2023 est encore pire que les années précédentes, déplore notre interlocutrice, en 2022, nous avions fait 150 prises en charge dans l’année. À l’heure actuelle, nous avons déjà accueilli 123 animaux. Ça ne s’arrête plus. »

A lire aussi : La vidéo réconfortante d’un chien de refuge âgé et handicapé profitant de sa nouvelle vie dans sa maison chaleureuse

Illustration de l'article : Des chiens sauvés d'un élevage sordide découvrent la vie de famille et le sens du mot « amour » (vidéo)

© Association Au petit bonheur de nos oubliés

Pour avoir des nouvelles des Bouledogues Français, rendez-vous sur la page Facebook de l’association Au petit bonheur de nos oubliés. Pour faire un don, cliquez ici.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 28/07/23

    j'espère que cet éleveur de la mer...de la Honte sera vraiment jugé et reconnu coupable de toutes les horreurs. Trop triste pour la belle MARYLIN qui n'aura jamais connu l'amour. Pour tous les autres, je leur souhaite que du bonheur

      Répondre   Signaler


  • Image de profil