Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Déjà éconduit d’un magasin cet été, un jeune toulousain et son chien d’assistance se voient refuser l’entrée chez Primark

Déjà éconduit d’un magasin cet été, un jeune toulousain et son chien d’assistance se voient refuser l’entrée chez Primark

Publié le 07/11/2018 à 10h24

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Déjà éconduit d’un magasin cet été, un jeune toulousain et son chien d’assistance se voient refuser l’entrée chez Primark" Photo d'illustration

Décidément, rien ne sourit à Kévin. Ce jeune toulousain a eu la désagréable surprise d’être refoulé à l’entrée d’un magasin Primark. La raison ? Son chien d’assistance. Finalement, et après que la situation se soit tendue, il a pu faire ses achats. La vidéo, elle, fait déjà le tour du web.

L’enseigne Primark a encore fait des siennes. A la fin du mois d’octobre, un magasin de l’Essonne avait refusé l’accès à une dame en fauteuil à cause de son chien d’assistance. Ce samedi 3 novembre, c’est un autre magasin, cette fois situé à Toulouse, qui fait parler de lui.

En fin de matinée, Kévin Fermine, un jeune toulousain handicapé moteur, se rend chez Primark en compagnie de son Jembé, son animal d’assistance. Le jeune homme avait déjà fait parler de lui cet été. Dans la ville Rose, il avait été éconduit d’un Carrefour Express.

A lire aussi : "Adopter un chien auprès d'un particulier"

En habitué, il n’hésite pas à filmer ses arrivées dans les grandes et moyennes surfaces. Samedi, donc, son entrée est refusée par le vigile. « Le chien d’assistance est interdit. Tout ce qui est animal est interdit », lui déclare l’homme face à lui, dans des propos retranscrits par Actu.fr. Le jeune homme ne cède pas et invite même le vigile à appeler la police.

Finalement, la situation se décante quand une employée intervient et fait entrer Kévin à l’intérieur de l’enseigne. Le vigile rajoute : « Vous n’avez pas de leçon de morale à me donner. On a des instructions ! »

« C’est insupportable »

Joint par nos confrères, Kévin concède que la situation le pèse. « Ça a été virulent, mais je n’ai pas cédé. C’est très énervant de constater que des vigiles ou des personnels de magasin ne connaissent pas la loi et se permettent de refuser les chiens d’assistance. Je commence à en avoir plus que marre de devoir me justifier à chaque fois que je veux entrer dans un magasin… C’est insupportable ! Pour moi, ces enseignes n’ont pas d’excuses : elles doivent former leur personnel et faire appliquer la loi. »

De son côté, Primark passe une nouvelle fois aux excuses : « Nous prenons le sujet de l’accessibilité des personnes en situation de handicap très au sérieux et nous excusons sincèrement auprès du client pour cette situation. Les chiens d’assistance sont autorisés dans tous nos magasins. Nous procédons actuellement à un contrôle en interne et par ailleurs une formation supplémentaire sera mise en place auprès de nos employés et de nos équipes de sécurité afin de nous assurer que cela ne se reproduise plus. »

2362 partages

Comme des milliers de propriétaires de chien, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chien !

Si vous aimez votre chien, faites comme des milliers de propriétaires de chien, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 07/11/18

    un peut trop simples des excuse et hop c'est oublié désolé mr l'agent j'ai pas respecté le feu je m'excuse ok très bien passé?? n oublions pas
    Le fait d’interdire l’accès aux lieux ouverts au public aux chiens accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité est puni d’une amende de 450 € pour une personne physique ou de 2 250 € pour une personne morale.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 08/11/18

    Vous avez eu raison d'insister. C'est lamentable ce qu'il arrive à ce jeune homme. J'espère que dorénavant il n'y aura plus "de problème".

     Répondre  Signaler