Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Dans cette agence les influenceurs du web sont tous de magnifiques animaux star !

Publié le 07/01/2019 à 10h47

Ecrit par Alexandre Dieu

À New York, une agence possède 160 clients. Ces derniers sont des influenceurs animaliers. La popularité des animaux domestiques explose ces dernières années grâce aux réseaux sociaux. Et « The Dog Agency » a vite compris l’enjeu de ce nouveau marché. Marché lucratif pour les bénéficiaires.

Non, les influenceurs ne sont plus uniquement des humains. Cette vérité a volé en éclat depuis que l’agence « The Dog Agency », basée à New York, a ouvert ses portes aux influenceurs animaliers. Cette dernière a suivi le mouvement, augmentant considérablement la popularité des animaux domestiques qui a explosé ces dernières années grâce aux réseaux sociaux.

Tout a commencé par Chloé, un Bouledogue français acheté par Edwards, fondatrice de l’agence. En 2013, elle adopte une chienne pour lui tenir compagnie. Cette diplômée en droit à Harvard a rapidement l’idée de publier des photos de sa protégée sur Instagram. Elle va rapidement se faire un nom, attirant abonnés et annonceurs.

A lire aussi : "Les balles de tennis sont-elles dangereuses pour mon chien ?"

Aujourd’hui, l’agence gère 160 chiens, chats et même des singes. Elle compte, dans son portefeuille, deux stars que sont @tunameltsmyheart (2 millions d’abonnés) et @sometimescarl (85 000 abonnés). L’agence, certes, se veut élitiste, mais elle ne ferme la porte à personne. En effet, si la page Instagram de votre animal compte plus de 50 000 abonnés, que ses posts sont largement commentés, alors il a toutes les chances d’intégrer les groupe. « Nous nous assurons que leur inscription sur les réseaux sociaux ait été faite pour les bonnes raisons, qu’ils aiment leur animal et qu’ils ont envie de passer encore plus de temps avec », ajoute Edwards à Fast Company, qui a déniché l’information.

De l’argent très facile pour les influenceurs

Derrière, celle qui est la propriété d’Edwards aide ses nouveaux influenceurs à « réfléchir à la manière de développer leurs marques », comme elle le confie. Autrement dit, « The Dog Agency » gère la croissance et la gestion de marque du produit. Placements de produits, publicités et tournages avec Dyson, Ralph Lauren et le Ritz rythment le quotidien des clients de l’agence. La popularité de ces animaux ne fait que croitre. Notamment car ils ne clivent pas. « Ils ne donnent pas leur avis politique », donne comme exemple Edwards.

Néanmoins, quelques dérives sont constatées, du fait d’un enjeu financier important. « Des propriétaires forcent leur animal de compagnie », concède Edwards, première à lutter contre cela. Difficile de résister à la tentation de gagner, pour un animal suivi par plus de 100 000 followers, à environ 1 800 € par post. La somme peut aller jusqu’à une quinzaine de milliers d’euros par sponsor si la barre du million d’abonnés est franchie.

473 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !