Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Cette grand-mère n'aimait pas le nouveau chien de la famille puis, il l'a sauvée !

Publié le 13/05/2019 à 01h59

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Sauvetages

Illustration : "Cette grand-mère n'aimait pas le nouveau chien de la famille puis, il l'a sauvée ! " © Annabelle Camp

Lorsqu’il rejoint Annabelle Camp chez elle, à 4 mois en octobre dernier, Mason est un chien qui ne plaît guère à la grand-mère de la jeune femme. Ignoré la plupart du temps, il va pourtant lui sauver la vie.

Il y a des événements que l’on n’explique pas. Ils sont écrits. Ils doivent se passer ainsi, car, au bout, il y a toujours une raison plus ou moins logique. Mason n’était pas forcément le bienvenu dans la maison des Camp. Car si Annabelle Camp, en découvrant ce petit chiot tout maigre au bord d’une route de Géorgie, aux États-Unis, était tombée sous son charme, sa grand-mère ne voyait pas d’un bon œil l’arrivée au sein du foyer de cette boule de poils.

« J’ai passé un accord avec ma grand-mère pour qu’il rejoigne un refuge dès qu’une place se libérerait, soit une semaine maximum », raconte Annabelle à The Dodo. Tout se passa comme prévu, sauf qu’après avoir rejoint le refuge en question, Mason est tombé malade. Il a même dû être hospitalisé. De quoi émouvoir une Annabelle qui réussit à obtenir l’accord de sa grand-mère pour le rapatrier.

Mason tire sa maîtresse de son lit

Malgré son mécontentement, cette grand-mère a pu voir Mason évoluer rapidement et positivement. Une intégration d’autant plus facilitée par le geste opportun du canidé pour sauver la dame d’un certain âge.

Recevez les actualités de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Sur Facebook, Annabelle raconte la folle nuit du 29 au 30 avril. « Je me suis réveillée avec Mason sur moi, debout, sur le lit. Il aboyait comme si quelque chose n’allait pas du tout. J’ai surgi hors de mon lit et je savais que quelque chose n’allait pas, car Mason adore dormir. Mason m’a demandé, par son regard, de le suivre. Je l’ai suivi dans le couloir puis jusque dans la chambre de ma grand-mère. »

Il est chouchouté par la grand-mère depuis cet événement

Là, Mason et Annabelle sont entrés dans la salle de bain attenante. « Mason était sur ma grand-mère, hurlant et gémissant. » Une dame inconsciente, victime d’un malaise cardiaque. Annabelle est heureusement parvenue à « faire redémarrer son cœur ». De quoi la lier au chien à tout jamais. Et pourtant, entre octobre, date de son arrivée dans la famille, et maintenant, il est difficile d’affirmer que l’amour fou existait entre les 2 êtres.

A lire aussi : "5 choses importantes à apprendre à votre nouveau chien dès son arrivée à la maison"

Sauf que Mason a mis de côté l’indifférence de la grand-mère. « Il sait ce que c’est que d’être sauvé, alors il savait qu’il devait faire la même chose pour quelqu’un d’autre, même si ma grand-mère le tolère à peine », pense Annabelle. Le lendemain, sur son lit d’hôpital, Mason a reçu l’ovation qu’il méritait. Depuis, la grand-mère « le chouchoute comme elle ne l’a jamais fait », grâce à ce signe du destin.

A propos de l'auteur :

0 partage

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 14/05/19

    comment ne pas tomber sous le charme de ce chien ???? il est adorable !!!! c'est dommage de passer par un accident cardiaque pour que la grand-mère apprécie le toutou !!!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 14/05/19

    Mason lui a fait redémarrer son coeur dans tout les sens du terme. De l'indifférence il est revenu à l'amour. Merveilleux. Dommage que cette dame n'ait pas compris tout de suite qui était ce chien. Moi perso en voyant sa bouille j'aurais craqué en une fraction de seconde.

     Répondre  Signaler