Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Canada : Enterré vivant, ce chien est décédé le lendemain de son sauvetage

Canada : Enterré vivant, ce chien est décédé le lendemain de son sauvetage

Publié le 26/05/2017 à 10h00

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Canada : Enterré vivant, ce chien est décédé le lendemain de son sauvetage"

Un Boxer enterré vivant dans un champ au Québec a fini par rendre l’âme ce mercredi soir. Le personnel de l’hôpital vétérinaire de Chambly avait tout fait pour tenter de le sauver. Une enquête pour cruauté envers un animal a été ouverte.

Le mardi 23 mai, Claude Brodeur, un travailleur agricole septuagénaire, a découvert un chien enterré vivant sur son champ de 30 hectares situé à Saint-Paul-d'Abbotsford, en Montérégie (région administrative du Québec).

Au départ, l’homme n’avait vu qu’une patte et perçu des mouvements sous la surface de la terre. En s’approchant, il s’est rendu compte qu’un pauvre chien s’y trouvait. L’animal, un Boxer, était enveloppé dans une couverture et enterré.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

M. Brodeur a aussitôt prévenu la Sûreté du Québec, qui a dépêché un policier sur les lieux. Celui-ci a administré les soins d’urgence au quadrupède et l’a emmené à l’hôpital vétérinaire de Chambly. Entretemps, la SPCA (Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux) de Montérégie a été, elle aussi, contactée. C’est cette association qui a publié ce récit sur sa page Facebook.

Touchés par la combativité du Boxer enterré vivant, les membres de l’hôpital vétérinaire de Chambly l’ont surnommé Sugar Ray, en référence au célèbre boxeur des années 1940 à 1960 (Sugar Ray Robinson).

Hélas, malgré tous leurs efforts, l’animal n’a pas survécu à son supplice. Son décès a été annoncé le mercredi après-midi sur la page Facebook de la SPCA Montérégie. Une autopsie devrait être pratiquée et la Sûreté du Québec a indiqué qu’une enquête pour cruauté envers un animal a été ouverte.

5452 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !