Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Balinghem (62) : Le dresseur canin qui avait violenté un chien a été condamné

Balinghem (62) : Le dresseur canin qui avait violenté un chien a été condamné

Publié le 13/07/2017 à 18h23

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Balinghem (62) : Le dresseur canin qui avait violenté un chien a été condamné"

18 mois d’interdiction de pratiquer son activité de dresseur canin et 500 euros d’amende. C’est la décision délivrée ce mardi par le tribunal Saint-Omer à l’encontre de Pascal Lecourt pour des faits datant d’avril 2016 et rendus publics 3 mois plus tard.

Le 3 juillet 2016, une utilisatrice du réseau social Facebook avait posté une vidéo qui aura par la suite suscité de vives réactions. Retraçant des faits qui s’étaient déroulés 3 mois plus tôt, le 9 avril 2016, on pouvait y voir un éducateur canin de Balinghem, dans le Pas-de-Calais, violenter un chien. Ce dernier est, en fait, une femelle, une chienne de race Berger Allemand âgée de 8 mois à l’époque.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Comme nous l’avions expliqué ici même, l’homme lui faisait faire un exercice de garde au ferme, consistant pour l’animal à mordre pendant une poignée de secondes, puis à décrocher au commandement avant d’empêcher l’assaillant de prendre la fuite. La chienne n’avait pas exécuté convenablement tout l’enchaînement, ce à quoi le dresseur avait réagi en la soulevant par la laisse et en la projetant contre le sol.

L’auteur de cet acte, Pascal Lecourt, s’est présenté à la barre du tribunal de Saint-Omer ce mardi 11 juillet, d’après Nord Littoral. Bien qu’ayant prétendu avoir agi de la sorte dans le but de « sauver » la chienne (d’après lui, celle-ci était agressive envers les enfants et son propriétaire craignait qu’elle soit euthanasiée), il a finalement été condamné : 18 mois d’interdiction de pratiquer le dressage canin et 500 euros d’amende au profit du propriétaire de la chienne.

Rappelons que 2 pétitions avaient été lancées suite à la publication de la vidéo, demandant la fermeture de l’établissement.

Photo : Capture d'écran Facebook

10443 partages

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !