Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Bali : Les restaurateurs servent de la viande de chien en la faisant passer pour du poulet

Publié le 23/06/2017 à 14h51

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Bali : Les restaurateurs servent de la viande de chien en la faisant passer pour du poulet"

Une enquête a révélé que les commerçants mentent sur l’origine des viandes vendues à Bali. Ils auraient fait passer la viande de chien pour du poulet.

Un trafic de viandes de chiens a été dévoilé suite à une enquête élaborée par l’association Australia Animals. L’ONG a publié ces faits choquants le mardi 20 juin dans le but de dénoncer cette cruauté envers les animaux. D’après leur rapport, 70 restaurants offriraient de la viande canine au lieu du poulet à Bali. Les consommateurs mangeraient des brochettes de viande de chien sans le savoir pensant que c'est du poulet.

Un scandale divulgué qui met l’accent non seulement sur ce genre de commerce, mais aussi sur la façon dont les animaux sont abattus.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien me lèche-t-il ?"

En effet, le site mashable.france24.com rapporte que les chiens sont tués de manière très cruelle et inhumaine. Capturés dans les rues, les chiens errants sont ensuite transportés dans de petites cages, abattus puis revendus aux restaurants et commerçants qui présentent leur viande comme étant du poulet. A Bali, la consommation de chien est légale. Par contre, ce sont les méthodes d’abattage qui sont illégales.

Les pauvres bêtes connaissent un sort épouvantable. Certaines sont empoisonnées au cyanure tandis que d’autres sont étouffées. Selon l’enquête, les chiens souffriraient durant des heures avant de mourir.

Le site explique que la consommation de la viande de canidés peut engendrer des risques d’intoxications alimentaires, car le cyanure administré aux chiens est fatal pour l’homme. Des symptômes notamment des diarrhées et des nausées peuvent se manifester suite à une consommation répétitive de la viande de chien.

28 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !