Comment un Labrador a changé la vie d'un vétéran de l'armée en grande souffrance après 20 ans de service

Le quotidien d’un retraité de l’armée n’est plus du tout le même depuis que June, sa chienne d’assistance, est à ses côtés. Elle l’aide à surmonter ses traumatismes et toutes les difficultés qu’il rencontre dans sa vie depuis qu’il a quitté l’uniforme.

Illustration : "Comment un Labrador a changé la vie d'un vétéran de l'armée en grande souffrance après 20 ans de service"

Patrick Genseal est un militaire à la retraite qui vit à Warrensburg dans le Missouri, Etat américain ayant l’un des taux de suicide les plus élevés du pays parmi les anciens militaires. Nombreux sont les hommes et les femmes qui ont servi dans les forces armées et qui reviennent psychologiquement marqués des théâtres de conflits, sans oublier les blessures physiques.

Le retour à la vie civile peut être perçu à priori comme un soulagement pour ces gens, mais cette transition n’est pas toujours un processus couronné de succès. Patrick Genseal en sait quelque chose, lui qui avait dû retrouver une vie « normale » après 20 ans de service en tant qu’aumônier militaire.

Il avait connu bien des moments difficiles durant sa carrière, notamment son déploiement de 8 mois en Irak.

Dans l’armée, même si ce n’était évidemment pas simple tous les jours, Patrick Genseal était « dans une équipe, alors qu’ici, il n’y avait que moi », explique-t-il à KSHB. C’est ce qu’il avait ressenti en retrouvant son Missouri natal.

La solitude et la dépression le rongeaient, mais sa vie a totalement changé depuis l’arrivée de June. Cette dernière est une femelle Labrador Retriever formée par Retrieving Freedom. Cette association éduque des chiens d’assistance pour ensuite les confier à des vétérans des forces armées ou à des enfants atteints d’autisme.

Illustration de l'article : Comment un Labrador a changé la vie d'un vétéran de l'armée en grande souffrance après 20 ans de service
Patrick Genseal

June aide Patrick Genseal dans les gestes du quotidien, comme ramasser un objet tombé. Elle intervient également en tant que soutien moral. « Ça m'a vraiment permis de travailler davantage sur moi-même », dit-il.

« Comme si elle me disait : je suis là, nous allons nous en sortir »

En outre, quand il est pris d’une crise d’angoisse, la chienne sait ce qu’elle a à faire pour le calmer. « Le simple fait qu'elle pose sa tête sur mes genoux, c'est comme si elle me disait : je suis là, nous allons nous en sortir. Tu ne traverseras pas ça tout seul, nous sommes ici en équipe », raconte l’ancien militaire.

A lire aussi : Amoureuse des bêtes, elle construit un village avec des petites maisons pour les animaux handicapés

Illustration de l'article : Comment un Labrador a changé la vie d'un vétéran de l'armée en grande souffrance après 20 ans de service
Retrieving Freedom / Facebook

Ce réconfort, elle le lui apporte à tout moment de la journée, surtout la nuit lorsqu’il s’apprête à se coucher. June s’allonge alors sur sa couverture et s’endort paisiblement, après s’être assurée que tout va bien. « Chaque nuit, quand je me glisse dans mon lit, c'est la première chose qu'elle fait », indique-t-il. C’est un peu une manière pour la chienne de rappeler à son maître qu’ils ont eu le courage d’affronter ensemble une autre dure journée, et c’est chaque fois une petite victoire supplémentaire.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil