Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Archigny (86) : Interdiction de détenir un animal de compagnie pour l’homme qui avait battu son chien

Publié le 17/10/2016 à 14h40

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Archigny (86) : Interdiction de détenir un animal de compagnie pour l’homme qui avait battu son chien"

Un habitant d’Archigny, dans la Vienne, a reconnu avoir battu ses chiens, dont un ayant reçu des coups de poings et de tige métallique de sa part. Ce vendredi, une interdiction définitive de détenir un animal de compagnie a été prononcée à son encontre.

On se demande pourquoi certaines personnes s’acharnent à garder des chiens alors qu’ils les négligent et les maltraitent.

Prenons, par exemple, le cas de ce sexagénaire prénommé André et habitant Archigny, dans le département de la Vienne. En août dernier, il avait été condamné à 4 mois de prison avec sursis après qu’un voisin se soit aperçu qu’il battait l’un des chiens qu’il détenait, comme le rapporte le site La Nouvelle République.fr. Le témoin a filmé la scène, d’une violence insoutenable : l’homme avait asséné plusieurs coups de poing au pauvre animal enfermé dans un tonneau, avant de le battre à coups de tige métallique.

A lire aussi : "Comment voyager avec son chien dans les transports en commun ?"

Alertés, les gendarmes ont visité le domicile du sexagénaire, y trouvant un chien enfermé dans un congélateur à l’arrêt et d’autres congénères totalement négligés. Ils étaient, en effet, infestés de puces et visiblement mal nourris.

Malgré tout, les animaux ne se sont pas montrés agressifs vis-à-vis des gendarmes, auprès desquels le dénommé André a tenté de se justifier en déclarant qu’il administrait un traitement anti-puces au chien enfermé dans le tonneau et qu’il le frappait par ce qu’il « se débattait ».

Les chiens ont tous été évacués et transférés à la SPA de Châtellerault. L’homme devra verser 1100 euros à la structure : 600 euros de frais vétérinaires et 500 euros pour le préjudice moral.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !