Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

A 7 ans, il a déjà sauvé plus d’un millier de chiens !

Publié le 02/05/2019 à 18h15 Modifié le 06/05/2019 à 08h56

Ecrit par Alexandre Dieu

Roman est un petit garçon de 7 ans. En 2016, il a lancé avec sa maman une organisation caritative dans le but de secourir les chiens de refuges promis à l’euthanasie. Le résultat est stupéfiant. Les dons, reçus en masse, aident constamment un enfant qui s’est épris d’un amour sincère pour ces animaux.

Project Freedom Ride n’est pas un centre de sauvetage d’animaux comme les autres. D’ailleurs, ce n’est pas un centre tout court. Il s’agit en réalité d’une organisation caritative créée par une femme de 36 ans, Jennifer, et par son enfant de 7 ans.

Des dons plutôt qu’un cadeau d’anniversaire

Roman McConn est encore un petit garçon, mais cela ne l’empêche pas d’avoir de fermes convictions. Notamment celle de devoir secourir les animaux en détresse. Le déclic est intervenu lors d’une visite d’un refuge en 2016. Roman tombe sous le charme des pensionnaires et prend conscience que les animaux sont euthanasiés s’ils ne trouvaient pas rapidement une famille d’adoption.

A lire aussi : "Comment gérer une bagarre entre chiens ?"

« Je ne voulais pas qu'ils soient mis à mort, car ils ne font que les euthanasier pour gagner de l'espace », confie-t-il dans des propos repris par Amomama. Cette envie profonde est intervenue dès sa visite de ce fameux refuge il y a plus de deux ans. Roman avait même refusé des cadeaux d’anniversaire et privilégié les dons afin de secourir des canidés détenus dans des conditions précaires.

31 chiens sauvés lors de la première opération

Ce sont 31 chiens qui, à l’époque, ont pu être sauvés et ramenés à Washington. Depuis, son tableau de chasse est impressionnant. Il a sorti de l’impasse un millier de chiots texans en s’appuyant sur des dons récoltés ici et là. « Jusqu’à présent, nous devons avoir quelqu'un de grand qui nous surveille parce que nous avons été en mesure de collecter suffisamment d’argent chaque mois, grâce à des dons », lance Jennifer, la maman.

L’histoire, belle, ne semble plus pouvoir s’arrêter. Roman a trouvé sa voix, son but. Grâce à lui, des chiens comme le regretté Bubba, décédé à 14 ans en mars dernier, ou le toujours vivant Zion, peuvent avoir une seconde chance dans leur existence.

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire