22 000 euros, le prix à payer par un couple de quinquagénaires atteint du syndrome de Noé submergé par des animaux !

Publié le 28/10/2020 à 13h59

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "22 000 euros, le prix à payer par un couple de quinquagénaires atteint du syndrome de Noé submergé par des animaux !"
Photo d'illustration

La semaine dernière, le tribunal de Chartres a condamné un couple de Dunois à rembourser plus de 22 000 euros à la SPA locale. Celle-ci avait dû prendre en charge la quinzaine d’animaux que les prévenus détenaient chez eux dans de mauvaises conditions.

Le mercredi 14 octobre, un couple de quinquagénaires habitant Châteaudun (28) comparaissait devant le tribunal de Chartres. 7 jours plus tard, le verdict est tombé : pour ces mauvais traitements, ils devront payer la somme de 22 336 euros à la SPA Dunoise au titre de remboursement des frais engagés par cette dernière, qui avait recueilli les animaux qui vivaient chez eux.

Il leur sera également interdit d’en détenir d’autres et devront s’acquitter chacun de 4 amendes de 50 euros, rapporte 20 Minutes.

Les faits pour lesquels ils étaient jugés remontent au 1er décembre 2019. Ce jour-là, après avoir été alertés par les autres habitants du même immeuble, les gendarmes sont intervenus dans l’appartement concerné. Les riverains se plaignaient de la très mauvaise odeur qui en émanait, ce qu’ont effectivement constaté les militaires. Ceux-ci y ont découvert 15 animaux : 4 chiens, autant de chats, 2 poules, 4 poissons rouges et un lapin bélier. Sans oublier les cadavres de plusieurs canidés.

Les survivants étaient très maigres et malades. Ils ont tous été confiés au refuge de la SPA Dunoise, également située à Châteaudun.

A lire aussi : L’association 30 Millions d’Amis défend le sort des animaux condamnés à l’euthanasie en France dans un court-métrage réalisé par Maïwenn

L’avocat de la défense avait tenté de minimiser la responsabilité de ses clients en déclarant qu’ils étaient atteints du syndrome de Noé. Pour rappel, celui-ci se manifeste par l’accumulation compulsive et excessive d’animaux. Nous avons eu l’occasion de relater plusieurs cas du genre, notamment ces retraités californiens qui vivaient avec plus de 180 chiens, des Yorkshire Terriers.

Le tribunal a finalement suivi la requête de l’avocate de la partie civile, qui avait donc demandé que les prévenus remboursent les dépenses effectuées par l’association pour prendre soin des animaux saisis.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 29/10/20

    ça m'étonnerait que ce couple rembourse la somme des 22 000 euros !!!!! j'espère de tout coeur qu'il y aura un suivi de très près afin d'éviter qu'ils recommencent. Pour les animaux, j'espère qu'à l'heure actuelle, ils vont bien et qu'ils ont trouvé ou vont trouvé une gentille famille

     Répondre (1)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 29/10/20

    Quil aille bruler en enfer on devrais leur faire la meme chose voir pire sans pitier

     Répondre  Signaler


Articles en relation