Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

18 chiens très maigres retrouvés attachés dans la cour d’un cimetière roumain

Publié le 27/12/2018 à 09h39

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "18 chiens très maigres retrouvés attachés dans la cour d’un cimetière roumain" © Barking Mad Dog Rescue

En Roumanie, un prêtre avait sauvé une petite vingtaine de chiens. Ne sachant pas comment s’en occuper, il les avait attachés dans une cour, ne leur donnant à manger que 2 fois par semaine. C’est dans un état préoccupant qu’ils ont été retrouvés par des secouristes d’un refuge local. Ils ont heureusement été sauvés.

L’interrogation était légitime. Dans un hôtel d’un centre-ville roumain, 18 chiens erraient à l’air libre. Le personnel n’a pas hésité à joindre un refuge local afin de déterminer la provenance de ces canidés. Lorsque les membres de l’abri sont arrivés, ils ont trouvé face à eux la petite vingtaine de canidés extrêmement amaigris. Pis, ils étaient tous enchaînés.

Des chiens ne bénéficiaient pas d’une chaîne suffisamment longue pour s’allonger et donc se reposer. Ils n’avaient pas accès à la nourriture ni à l’eau. Leur traitement était mauvais sur toute la ligne. A la vue des sauveteurs, leur visage s’égaya.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien se roule dans la boue ?"

Des enclos construits spécialement pour ces chiens

L’enquête, menée par les secouristes, débouchait sur le prêtre de la paroisse local. Ce dernier assurait avoir sauvé les chiens alors qu’ils erraient dans la rue, comme le rapporte The Dodo. Mais, en ne sachant pas comment s’en occuper, il les avait installés dans cette cour, les nourrissant 2 fois par semaine, le lundi et le jeudi.

Malgré l’étroitesse d’un refuge plein à craquer, les sauveteurs ont décidé de les intégrer à la structure. « Nous ne pouvions pas les laisser là-bas », lançait un volontaire. Des enclos supplémentaires ont été construits afin de tous les héberger.

Tous les animaux ont été baptisés et tous ont survécu malgré un déficit pondéral important. Ils ont été nourris, blanchis et ont surtout reçu beaucoup d’amour. Ne reste plus qu’à les soigner, à les vacciner et les stériliser. Puis, une fois que leur convalescence touchera à sa fin, il sera temps, pour eux, de se trouver une nouvelle famille.

5402 partages

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire