10 races de chiens dont vous n’avez probablement jamais entendu parler

Publié le 13/01/2017 à 14h55 Modifié le 27/04/2017 à 22h24

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Tops

Illustration : "10 races de chiens dont vous n’avez probablement jamais entendu parler "

Si nous adorons nos chiens indépendamment de leurs races, nous devons tout de même avouer que certaines d’entre elles comme les Bergers Allemands, les Labradors ou les Chihuahuas sont bien plus populaires que d’autres. Pourtant, des races moins connues méritent amplement qu’on s’attarde un peu plus sur leurs qualités.

L’univers des races canines est extrêmement riche et varié. Il existe, en effet, des centaines de races de chiens, chacune avec des caractéristiques physiques et comportementales bien spécifiques.

Beaucoup de ces races restent toutefois méconnues du grand public, mais elles n’en sont pas moins sympathiques et attachantes.

Certaines sont reconnues par les instances internationales de référence, comme la FCI (Fédération Cynologique Internationale), tandis que d’autres ne le sont pas encore. Voici notre sélection de 10 races de chiens, parfois à l’allure surprenante, que vous ne connaissez peut-être pas :

1. Le Saluki ou Lévrier Persan

Traditionnellement élevé comme chasseur à vue, ce chien originaire du Moyen-Orient fait partie du groupe 10 des lévriers. Il existe 2 variétés de Saluki, qui est également appelé Lévrier persan ; celui à poil ras et celui aux oreilles frangées. Chien au tempérament calme, sensible, sociable et docile, il a un besoin important en termes d’activités. Le Saluki a aussi tendance à fuguer, d’où la nécessité de bien lui apprendre le rappel et de veiller à ce que l’espace extérieur de la maison soit bien clôturé. Il s’entend bien avec les enfants, mais il n’est pas du genre à manifester son affection de manière exacerbée.

2. Le Basenji

Race canine originaire du Congo et relativement peu connue en France, le Basenji est pourtant un chien aux qualités indéniables. Il est sociable, doux, vif et très propre. Son entretien est d’autant plus facile que son poil est court, n’en perd que très peu et qu’il fait même sa toilette un peu comme les chats. Il sait s’adapter à tous les environnements de vie, y compris la ville où il peut très bien se contenter d’un espace modéré en appartement. A condition, bien sûr, de répondre quotidiennement à ses besoins en activité, car il reste un grand sportif. De plus, le Basenji ne risque pas de gêner le voisinage, puisqu’il émet une sorte de gloussement au lieu d’aboyer. Son éducation n’est pas compliquée, mais elle doit être menée suffisamment tôt. L’apprentissage du rappel nécessite beaucoup de patience chez cette race, encline à se laisser obnubiler par son flair et à s’éloigner lors des promenades sans laisse.

3. Le Landseer

La caractéristique qui saute aux yeux lorsqu’on parle du Landseer, c’est évidemment sa grande taille. Celle-ci n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que cette race a été obtenue à partir du croisement entre Terre Neuve et Chien de montagne des Pyrénées. Il est doté d’un poil long, dense et fin qui nécessite un entretien poussé et régulier, surtout durant les périodes de mue où les pertes sont importantes. Un soin particulier est à apporter aux zones sujettes aux nœuds : derrière les oreilles, franges aux membres… Affectueux, sociable, appréciant la vie de la famille et les enfants, le Landseer est un colosse au tempérament calme, qui a aussi hérité du Terre Neuve son aisance dans l’eau. Il s’adresse néanmoins à des maîtres expérimentés, sachant donner une éducation ferme, mais juste.

4. Le Berger Belge Laekenois

La race du Berger Belge Laekenois est considérée comme étant la plus rare, mais aussi la plus ancienne des bergers belges. Les autres représentants de la famille du Berger Belge sont le Groenendael, le Malinois et le Tervueren. Le Laekenois s’en distingue principalement par son poil dur et rêche. Il est aussi loyal, courageux et intelligent que les 3 autres variétés. Il possède une personnalité équilibrée : il est actif et énergique quand il fait de l’exercice ou doit travailler, mais calme à la maison. Polyvalent, il excelle aussi bien en tant que compagnon pour toute la famille que comme chien de garde (de maison ou de troupeaux) ou de protection.

5. Le Berger de Maremme et des Abruzzes

Chien de grande taille, le Berger de Maremme et des Abruzzes peut peser une quarantaine de kilogrammes à l’âge adulte. Son gabarit, son sens aigu du territoire et son attachement envers son maître en font un gardien de haute volée. Un caractère protecteur qu’il hérite de ses lointains ancêtres, qui accompagnaient les bergers des régions italiennes de Maremme (de la Toscane jusqu'au Latium) et des Abruzzes (centre-est du pays), d’où son nom. La race est d’ailleurs très ancienne. Intelligent, courageux et indépendant, il a aussi tendance à se montrer têtu. Le Berger de Maremme et des Abruzzes est également un chien rustique, qui supporte plutôt bien les basses températures grâce à son poil long et bien fourni. Une robe généralement de couleur blanche. En somme, un bel animal qui mérite, lui aussi, d’être mieux connu.

6. Le Chien de Canaan

Cette race est originaire du Proche-Orient, utilisée auparavant pour surveiller les maisons et les troupeaux. C’est un chien primitif ayant également été dressé par les militaires comme chien sauveteur et messager. Le premier élevage connu de Chien de Canaan était l’œuvre de Rudolphina Menzel dans les années 1940. Le développement de la race s’est poursuivi en Israël, puis aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne notamment. Attaché à sa famille, ce chien de taille moyenne est à la fois protecteur et docile.

7. Le Clumber-Spaniel

Le Clumber-Spaniel un chien de type épagneul dont la race est née au Royaume-Uni, mais dont les origines profondes semblent se situer en France. Il a généralement une robe unie, mais peut présenter des marques citron ou orange. Il est le plus grand en taille de tous les épagneuls. Ses mouvements fluides contrastent avec ses dimensions. Elevé comme chien de chasse, plus précisément en tant que leveur de gibier, le Clumber-Spaniel est surtout un agréable compagnon pour toute la famille, y compris les enfants.

8. Le Dandie-Dinmont-Terrier

La race du Dandie-Dinmont-Terrier a été créée au 18ème siècle en Ecosse. Ce petit chien charmant serait le principal ancêtre du Bedlington terrier. A l’origine, il était élevé pour la chasse aux lapins, aux loutres et de différents autres petits mammifères considérés comme nuisibles à l’époque. Bas sur pattes et au corps allongé, il possède une tête relativement grande par rapport à l’ensemble. Malgré tout, sa démarche demeure souple et fluide. Ce chien est à la fois énergique, déterminé et indépendant. Il est aussi discret, puisqu’il n’aboie pas fréquemment. La population de Dandie-Dinmont-Terrier reste assez peu élevée de nos jours.

9. L’Eurasier

A lire aussi : Une chienne Golden Retriever devient la maman de substitution d'un chevreau qu'elle nourrit au biberon ! (Vidéo)

Ce très beau chien est originaire d’Allemagne et a été créé dans les années 1960. L’Eurasien (ou Eurasien) résulte du croisement de mâles Chow Chow et de femelles Spitz Loup. On l’appelle d’ailleurs aussi parfois « Loup-Chow » pour cette raison. Un apport du Samoyède a ensuite permis de « fixer » la race pour donner celle que l’on connaît actuellement. Peu connue en France, elle est plus couramment rencontrée en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique. Attaché à sa famille, l’Eurasien dispose d’un tempérament calme et n’aime pas la solitude, sans pour autant faire preuve d’hyperattachement. Il aime jouer avec les enfants, reste méfiant envers les étrangers et ne pose pas de difficulté particulière dans son éducation. Par ailleurs, l’Eurasier n’aboie que très peu. En somme, un chien qui possède de nombreuses qualités et qui mériterait qu’on lui offre sa chance.

10. Le Hovawart

D’origine allemande, cette race très ancienne est très résistante et énergique. Son nom signifie littéralement gardien de ferme (« Hova » signifie ferme et « Wart » veut dire gardien). Il peut également être formé au sauvetage et au pistage, à la faveur d’une remarquable aisance dans l’eau et d’un flair performant. Doux et attentionné à l'égard de son maître et de sa famille, le Hovawart est aussi un vigilant protecteur. Il apprécie la compagnie des enfants, avec lesquels il joue volontiers.

A propos de l'auteur :

0 partage

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 03/04/17

    bonjr ; sur les 11 chiens presentes, j en connaissais qd meme tres peu, mais j suis restee etonnee que le beauceron ait ete mis la, car c est un chien presqu autant connu que le labrador ou chihuhua ; le beauceron un chien FORMIDABLE , AVEC BECP DE QUALITES.

     Répondre  Signaler


Articles en relation