Le coup de chaleur chez le cheval

Illustration : "Le coup de chaleur chez le cheval"

En été, le cheval peut souffrir de la chaleur et développer de nouvelles pathologies, en particulier lorsqu’il n’arrive plus à réguler sa température corporelle. Parmi elles ? Le coup de chaleur. Pour mettre un terme rapidement à cette véritable urgence, il est important de connaître les signes cliniques pour réagir au plus vite. Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ? Comment protéger son équidé ? Comment le traiter ? Woopets vous dit tout sur le coup de chaleur chez le cheval.

Le coup de chaleur, qu’est-ce que c’est ?

Le cheval est un animal homéotherme. Comme tous les mammifères, il est capable de conserver une température corporelle stable, quelles que soient les températures extérieures. Lorsque le thermomètre descend ou grimpe, le cheval va alors réguler sa température corporelle.

Lorsqu’il fait chaud, l’organisme du cheval met en place deux mécanismes pour évacuer la chaleur :

  • Il va se mettre à transpirer
  • Il va dilater les vaisseaux sanguins présents sous la peau

Quand le thermomètre grimpe de manière excessive, le cheval n’est parfois plus capable de réguler sa température : c’est le coup de chaleur. La température corporelle grimpe, le sang n’est plus irrigué correctement vers les organes principaux : il s’agit d’une urgence vitale.

Quelles sont les causes du coup de chaleur ?

Les facteurs extérieurs de développement

En temps normal, une simple transpiration suffit à rafraichir le corps du cheval. Néanmoins, lorsque l’air ambiant est très humide, la sudation du cheval n’est plus aussi efficace.

Lorsqu’il fait trop chaud, le cheval transpire de manière excessive, entraînant ainsi une perte en eau et en sel. Le cheval peut alors subir une déshydratation plus ou moins importante.

Un coup de chaleur survient généralement chez le cheval qui travaille de manière trop intensive sous de fortes chaleurs.Toutefois, un cheval au repos peut également en souffrir s’il est logé dans une écurie mal aérée ou s’il est transporté dans un van trop longtemps exposé au soleil par exemple.

La prédisposition au coup de chaleur chez le cheval

Certains chevaux sont plus sensibles que d’autres au coup de chaleur.

Un cheval trop gras aura plus de mal à évacuer la chaleur, de même que les chevaux dont les poils sont très épais ou très longs. Il en est de même pour les chevaux souffrant d’anhidrose, ces derniers n’ayant plus la capacité de suer convenablement.

L’organisme du cheval a besoin de quelques jours pour s’adapter à de nouvelles températures, qu’elles soient plus fraiches ou plus chaudes. Ainsi, un équidé transporté d’une région moins chaude à une autre où les températures sont élevées sera plus sujet au coup de chaleur. La problématique est la même pour le cheval qui n’a pas l’habitude de travailler et qui est soumis à un exercice intensif soudain.

Bon à savoir : Si certains chevaux sont prédisposés au coup de chaleur, d’autres sont au contraire plus résistants ! C’est le cas du Pur-sang arabe notamment, dont la physiologie lui permet de bien mieux supporter la chaleur.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Quels sont les symptômes du coup de chaleur ?

Si votre cheval souffre d’un coup de chaleur, vous devez agir vite. Heureusement, les symptômes du coup de chaleur sont faciles à identifier.

Le premier de ces symptômes est la température corporelle du cheval qui monte de manière excessive. Habituellement située entre 37,5 et 38,5°C, elle peut grimper jusqu’à 41°C. Attention, au-delà de 40°C, votre cheval est en grand danger.

En cas de coup de chaleur, vous observerez une sudation importante chez votre cheval, ainsi qu’une hausse du rythme respiratoire et du rythme cardiaque.

D’autres symptômes pourront être constatés tels qu’une fatigue générale, une sécheresse des muqueuses, des difficultés à se mouvoir ou encore des signes de coliques.

En l’absence de traitement, les symptômes s’intensifieront jusqu’à aboutir au décès de l’équidé.

Comment prévenir le coup de chaleur chez le cheval ?

Bien sûr, vous n’avez aucun moyen d’agir sur les températures extérieures, mais il existe des solutions à mettre en oeuvre pour éviter à votre cheval de développer un coup de chaleur.

La première chose à faire lorsque les températures sont élevées est de donner à boire à votre cheval. Il doit avoir accès à une source d’eau fraîche et propre à volonté. Pour l’aider à se rafraîchir davantage, n’hésitez pas à lui offrir plusieurs douches par jour si vous en avez la possibilité.

Votre cheval vit en extérieur ? Veillez à ce qu’il puisse s’abriter à l’ombre, sous des arbres par exemple. Offrez-lui un abri au frais qui soit bien ventilé : il en profitera également en cas d’intempéries.
Si, à l’inverse, il vit à l’intérieur, pensez à aérer les écuries et à arroser les sols pour rafraichir l’air ambiant.

Enfin, évitez de sortir votre cheval aux heures les plus chaudes de la journée. Prévoyez vos séances de travail tôt le matin ou en fin d’après-midi, et profitez-en pour aller vous balader à la fraîche !

Coup de chaleur du cheval : comment le soigner ?

Un coup de chaleur est une véritable urgence qui nécessite une intervention du vétérinaire au plus vite.

Vous étiez en train de travailler votre cheval ? Arrêtez tout exercice physique sans attendre !

A lire aussi : La colique chez le cheval

Aidez-le à se rafraichir en lui offrant une douche fraîche. Insistez sur la nuque, l’encolure, le poitrail et les membres. Pensez à passer un couteau de chaleur après chaque douche pour éviter à l’organisme du cheval de se réchauffer à nouveau. Proposez-lui également de l’eau fraiche à boire.

En procédant ainsi, vous pouvez espérer voir la température de votre cheval baisser de deux degrés en 10 minutes environ. N’hésitez pas à vérifier que c’est bien le cas en prenant la température de votre animal.

Si l’état de votre cheval ne s’améliore pas rapidement, appelez le vétérinaire en urgence : votre cheval a besoin d’être perfusé. Il pourra ainsi réhydrater votre équidé par le biais d’une sonde nano-oesophagienne. Votre cheval aura également besoin d’un peu de repos pour se remettre totalement de son coup de chaleur.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation