Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Comment varier et proposer une alimentation équilibrée pour son chat ?

Illustration : "Comment varier et proposer une alimentation équilibrée pour son chat ?"

Le plaisir que confère l’alimentation rime souvent avec diversité des textures, des goûts, des odeurs pour votre chat. Est-il possible de le satisfaire en respectant l’équilibre nutritionnel nécessaire à sa bonne santé ? Le plaisir de bien manger est désormais accessible si certaines règles et bonnes pratiques alimentaires sont toutefois respectées.

Le bien-être de votre chat peut passer par la variété alimentaire, il est le premier à vous le faire savoir, à vous désormais de maîtriser ce savoir-faire, l’art et la manière pour lui prodiguer une alimentation de qualité.

Votre chat doit-il manger la même chose toute sa vie ?

La moitié des chats seulement s’habituent à une certaine monotonie dans les repas. C’est ce qui résulte de récentes études réalisées par des éthologues et faites auprès de 500 chats testeurs de différents aliments et des chats de particuliers permettant de les classer selon leurs préférences et habitudes alimentaires.

Certaines observations aident à comprendre le comportement alimentaire du chat, si on le laissait seul face à un large choix. Il nous dirait alors que les goûts et les plaisirs sont très individuels et que la recherche de l’équilibre nutritionnel est accessible au travers de la variété, si on prend soin de l’écouter.

A vouloir trop figer son alimentation en contrôlant le nombre ou les modalités de son repas, en limitant le type d’aliment qu’il soit sec ou humide, la source de viande ou de poisson, en confinant l’environnement dans lequel il est distribué…le chat développe parfois des troubles comme boulimie, refus et intérêt pour d’autres cantines. Le contrôle absolu de l’accès alimentaire du chat par l’homme associé à un défaut d’activité pour la recherche de son alimentation sont des facteurs de risque du surpoids ou de l’obésité chez le chat.

Enrichir les expériences alimentaires au plus jeune âge

L’acquisition des préférences alimentaires n’est pas innée, elle se forge au cours de la première année de la vie de votre chat. Même chaton, l’équipement sensoriel de votre chat se construit au gré de ses expériences alimentaires. Il apprécie la nouveauté. L’incorporation progressive de nouvelles textures, du plus mou au plus dur, le préparera à la mixité alimentaire, entre pâtés et croquettes, alternée de repas équilibrés faits maison. La découverte des goûts et des saveurs facilitera l’enrichissement alimentaire, entre différents goûts de viandes ou de poissons.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Une période de transition accompagne toujours l’introduction d’un nouvel aliment. Alterner différents aliments complets et bien tolérés est possible, sur la journée ou sur la semaine, en identifiant bien les quantités à ne pas dépasser pour chacun d’entre eux s’ils sont mixés. Si votre chat acquiert et apprécie la diversité, il vous sera alors plus aisé de lui proposer d’autres aliments avec l’âge, surtout lorsque vous aurez besoin de changer ses habitudes pour des raisons médicales ou d’ordre économique.

Les petits caprices culinaires de ce petit félin

II aime souvent ce qui se fait rare, tant dans les goûts que les couleurs ou textures, ce qui peut expliquer parfois son refus pour un aliment qu’il appréciait pourtant. Une sensibilité plus prononcée aux goûts amers et salés le rend souvent délicat.

A lire aussi : "Pâtée pour chat ou croquettes ? Que choisir ?"

  • Plus votre chat flaire son aliment, plus il en éprouve le dégoût. A l’inverse, en cas de maladie s’il ne sent plus, il ne pourra pas distinguer un aliment sain d’un aliment impropre, il lui arrivera même de ne plus se nourrir. Consultez alors votre vétérinaire pour lui prodiguer les soins adaptés et relancer son appétit.
  • Il aime multiplier ses repas au gré de la journée ou de la nuit, aussi petits soient-ils. Pour cette raison, même repu, votre chat continuera à rechercher la diversité en chassant si vous lui laissez l’accès à l’extérieur, ne consommant pas toujours ses proies.
  • Jouer et manger vont souvent de pair, laissons-le chasser ses croquettes en les distribuant de façon aléatoire ou par des distributeurs « intelligents ». L’accès à l’eau à volonté sous forme de filets ou de gouttes lui permettra de boire suffisamment, surtout si son alimentation humide n’est pas suffisante.

Le repas, moment riche en émotions

Le caractère de votre chat se dévoile parfois pendant le repas, il lui arrive d’être méfiant ou à l’inverse se montrer très impatient dans votre cuisine. La motivation alimentaire est un facteur individuel, certains seront de nature curieuse, démonstrative à chaque nouveauté et d’autres, plus précautionneux, seront alors moins opportunistes.

Comprenez ainsi que les émotions autour du repas ressenties par votre chat sont bel et bien complexes, mais identifiables, elles aident les nutritionnistes à vous proposer différentes solutions culinaires équilibrées et adaptées à tous les goûts des chats, pour leur plus grand plaisir, leur bien-être et pour veiller sur leur santé.

A propos de l'auteur :

11 partages

1 commentaire

  • Nath70 a écrit : 10/09/19

    J’ai 2 chats !
    Une femelle (croisée Sacré de Birmanie/Persan) qui n’hésite pas à tout goûter et adore me voir cuisiner. Elle s’intéresse beaucoup à notre nourriture et arrive ventre à terre dès qu’elle entend le frigo.
    Et un mâle (Maine-Coon) qui lui s’en fiche royalement. Ses croquettes, disponibles à toutes heures, suffisent à son bonheur. À de très rares occasions il acceptera une crevette, un peu de faisselle... mais j’ai plus l’impression que c’est pour me faire plaisir !
    Bref 2 chats, 2 caractères très différents, mais un point commun... des boules d’Amour dont je ne peux pas me passer ????????????

     Répondre  Signaler


Articles en relation