Nourrir son chat au régime BARF

Illustration : "Nourrir son chat au régime BARF"

Les régimes alimentaires naturels prônés depuis quelques décennies répondent, pour la plupart, à un désir de retour aux sources chez les propriétaires pour leurs animaux de compagnie. Le BARF s’inscrit dans cette logique et concerne aussi les chats.

Ne souhaitant plus nourrir leurs chats aux croquettes et pâtées industrielles, des propriétaires se tournent vers des régimes alimentaires alternatifs pour leurs amis félins. Certains d’entre eux ont adopté la méthode BARF, développée au cours des années 1990 par un vétérinaire et nutritionniste australien. Quels en sont les principes et comment l’appliquer à son chat ?

Le régime alimentaire BARF : de quoi s’agit-il ?

Le BARF est un acronyme en langue anglaise, désignant « Bone and Raw Food » (os et nourriture crue) ou encore « Biologically Appropriate Raw Food » (nourriture crue biologiquement appropriée).

Il fait partie de ces régimes alimentaires qui ont le vent en poupe ces dernières années auprès des propriétaires d’animaux de compagnie, y compris les chats. Le BARF est ainsi présenté comme l’une des alternatives naturelles à l’alimentation classique ou industrielle. Autrement dit, les croquettes et les pâtées pour chat.

Différences et points communs avec le raw feeding pour chat

On a parfois tendance à le confondre avec le raw feeding, qui comme le BARF, est basée sur la prédominance d’aliments carnés crus. Il s’en différencie toutefois avec l’incorporation de compléments naturels, voire de légumes. Le raw feeding, lui, n’est constitué que de viande, d’os et d’abats.

L’autre point commun avec le raw feeding est que le BARF a été développé et théorisé par un vétérinaire australien, Ian Billinghurst en l’occurrence. Le Dr Tom Lonsdale est, quant à lui, considéré comme étant le père du raw feeding.

Tous 2 pensent que nos animaux de compagnie doivent se nourrir comme leurs ancêtres. Autrement dit, comme s’ils vivaient à l’état sauvage et devaient chasser leurs proies pour s’alimenter.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

A priori, un tel régime semble convenir aux chats qui sont carnivores. Le risque est toutefois qu’il y ait méconnaissance et mauvaise interprétation de la méthode de la part de propriétaires inexpérimentés.

BARF pour chat : de quels aliments est-il composé ?

Evidemment, les croquettes et les pâtées sont exclues du régime alimentaire BARF pour chat. Tout comme les céréales d’ailleurs.

Le menu BARF est composé de viande (poulet, dinde…), d’os charnus et d’abats crus (cœur, foie…), auxquels s’ajoutent des compléments naturels pour les apports en minéraux et vitamines : coquille d’œuf, foie de morue, huile de poisson (de saumon notamment), levure de bière, spiruline et autres algues… Des légumes peuvent également être incorporés. Ils sont généralement proposés râpés.

La mise en œuvre d’un régime alimentaire de type BARF n’est pas à la portée de tout le monde. Elle exige un minimum de connaissance quant aux besoins nutritionnels du chat afin d’éviter les déséquilibres alimentaires, qu’il s’agisse de carences ou d’excès.

Négliger les apports en taurine, par exemple, peut avoir des conséquences très graves sur la santé du chat. Ce nutriment lui est indispensable. S’il venait à manquer, cela pourrait donner lieu à une cardiomyopathie dilatée chez l’animal.

Être attentif à la qualité des aliments donnés à son chat

L’un des principaux avantages du régime BARF pour chat, c’est que les repas sont complètement naturels et sans additifs. On sait avec précision ce qu’on lui donne à manger.

A lire aussi : Les aliments naturels pour chat

Il pousse également à être encore plus attentif à la qualité des aliments proposés au chat. On doit s’assurer de leur fraîcheur et de leur caractère sain, ce qui n’est pas toujours évident. À moins de se fournir chez un boucher que l’on connaît parfaitement, on n’est pas totalement à l’abri du risque d’avoir une viande contaminée ou contenant des parasites.

Un autre des intérêts du BARF est qu’il est appétant pour le chat. Ce dernier est naturellement porté sur la viande et a donc de fortes chances d’apprécier ses repas.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !