10 aliments dangereux pour le chat

Illustration : "10 aliments dangereux pour le chat"

Etre propriétaire d'un chat est une vraie responsabilité. En effet, tout au long de sa vie, il faudra prendre soin de sa santé et inévitablement de son alimentation. Si l'offre en alimentation spécialisée pour chats est exhaustive et sans danger, les produits de l'alimentation humaine et du quotidien peuvent avoir des effets redoutables sur la santé de votre boule de poils. Pour éviter les risques, découvrez 10 aliments qui sont à bannir des repas de votre félin.

Pour être en bonne santé et heureux, votre chat a besoin d’une alimentation équilibrée, lui apportant tous les nutriments dont il a besoin tant en quantité qu’en qualité. Son régime doit, par ailleurs, exclure plusieurs types d’aliments en raison de leur caractère néfaste. Ces derniers sont soit intrinsèquement toxiques pour le chat, soit dangereux, cela dépend la quantité ingérée.

1. Le lait

Dans la plupart des cas, après le sevrage, le chat ne peut plus boire de lait, car son organisme n’est plus capable d’assimiler le lactose qu’il contient. Concrètement, c'est une enzyme appelée lactase et responsable de la digestion du lactose, qui n'est plus active dans son organisme ou n'est tout simplement plus sécrétée. Cette protéine qu'est le lactose peut provoquer différents symptômes digestifs chez votre ami félin, principalement des vomissements et de la diarrhée.

2. Le chocolat

Le chocolat contient de la théobromine, un alcaloïde proche de la caféine. Il s'agit d'une substance particulièrement nocive pour la santé cardiaque et le système nerveux de votre chat. Des troubles digestifs graves peuvent apparaître comme des vomissements, en plus de l’augmentation du rythme cardiaque. Il pourrait également commencer à boire de manière importante. Dans certains cas, des tremblements ou des crises d'épilepsie peuvent surgir. A titre indicatif, pour un chat de 5 kg, la consommation de 50 g de cacao peut être mortelle.

3. Le poisson cru

Le poisson cru expose le chat au risque de carence en vitamine B1. Egalement appelée thiamine, cette dernière est indispensable pour l’organisme de l’animal. Si elle venait à manquer, elle donnerait lieu à des symptômes neurologiques (démarche anormale, difficultés motrices, voire convulsions…) et gastro-intestinaux (vomissements). Une carence grave peut conduire au décès du chat. Il est donc indispensable de cuire, au moins légèrement, le poisson avant de le servir au chat. Il s'agit d'ailleurs d'un aliment possédant de multiples bienfaits pour lui : protéines et acides gras essentiels oméga-3 notamment.

4. L’ail, l’oignon et l’échalote

L’ail, l’oignon et l’échalote appartiennent à une famille commune, celle des alliacées. Ils ont aussi en commun de renfermer des composés soufrés qui, s’ils sont ingérés par le chat, sont susceptibles de détruire ses globules rouges. L’animal est alors en situation d’anémie. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles on ne doit pas donner les restes de nos repas à nos chats, puisqu'ils peuvent contenir ces aliments dans les sauces, par exemple. En cas d'ingestions, les effets sur votre chat sont visibles en 1 ou 2 jours : fatigue, troubles respiratoires et digestifs et urines foncées.

5. L’avocat

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L’avocat est néfaste pour le chat à double titre. Ce fruit est non seulement trop riche en matières grasses, mais il contient, en plus, un acide gras dérivé d'une toxine appelée persine, très dangereux pour l’animal. La toxicité de l'avocat est présente tant dans la chair que dans le noyau et les feuilles. Son ingestion par le chat peut donner lieu à divers symptômes : anorexie, vomissement, diarrhée, hypersalivation, abattement, dyspnée, troubles cardiaques (tachycardie, arythmie...) et oedèmes (pulmonaire, abdominal...).

6. Les raisins

Qu’ils soient frais ou secs, les raisins sont toxiques pour le chat, entraînant chez lui une insuffisance rénale grave et par conséquent des troubles urinaires qui l'empêcheront d'expulser naturellement les déchets produits par son corps. L'ingestion des raisins provoque abattement et divers signes digestifs : diarrhée, vomissements, soif excessive ou manque d'appétit… Les substances contenues dans les raisins responsables de leur toxicité pour les chats n'ont pas encore été identifiées.

7. L’œuf cru et le blanc d'oeuf

L’avidine présente dans le blanc d’œuf est l’ennemi de la biotine, ou vitamine B8. Celle-ci est vitale pour le chat, intervenant notamment dans la santé de la peau, le poil et les muqueuses. C'est pourquoi il est recommandé de ne donner que le jaune d'oeuf au chat, de préférence cuit et de manière occasionnelle.

8. La pomme de terre crue

L’oxalate de calcium que contient la pomme de terre crue est particulièrement dangereux pour le chat. Ce composé a, en effet, tendance à s'accumuler sous forme de cristaux, ce qui peut occasionner de sérieux troubles au niveau de l'appareil urinaire de l'animal. Il est possible de donner de la pomme de terre au chat, mais cuite et en purée. La pomme de terre crue contient, en effet, de la solanine qui est un alcaloïde souvent présent dans les feuilles ou les germes de la pomme de terre responsable de troubles digestifs (constipation puis diarrhée, vomissements). La solanine peut même provoquer une hypersalivation et dérégler le système nerveux du chat.

9. Les noyaux et pépins de fruits

A lire aussi : Les aliments naturels pour chat

Les pépins des fruits, mais aussi leurs noyaux, renferment de l’acide cyanhydrique. En s’accumulant dans l’organisme du chat, il affecte les cellules en entravant leur oxygénation de manière fatale pour l’animal. En cas d'ingestion, des signes tels que des difficultés respiratoires, confusion de l'animal, pupilles dilatées et muqueuses rouges sont significatifs d'une intoxication avec des pépins ou noyaux. La chair de certains fruits peut cependant être donnée au chat en petites quantités, pelée et coupée en petits dés.

10. Les os

Les os sont dangereux pour le chat, car en se brisant, ils peuvent occasionner des lésions tant dans sa cavité buccale que dans son intestin. De plus, les fragments peuvent étouffer l’animal en se coinçant dans sa gorge. Le danger est d'autant plus grand lorsqu'il s'agit d'os de petite taille, comme ceux de poulet ou de lapin. Ils sont donc à bannir de l'alimentation du chat.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !