Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une pétition lancée pour emprisonner un individu ayant tué sauvagement un chat

Publié le 11/10/2018 à 09h04

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Une pétition lancée pour emprisonner un individu ayant tué sauvagement un chat" Photo d'illustration

Scène macabre dans un jardin public de Limoges, ce lundi 8 octobre. En début de soirée, un jeune homme connu des services de police a tué un chat en lui faisant subir des violences mortelles. Il a été arrêté et sera prochainement jugé par le tribunal correctionnel. Reste qu’une pétition a été lancée. Elle réclame une condamnation de 2 ans de prison et de soins.

Par pudeur et respect envers l’animal, nous n’entrerons pas dans les détails du drame sordide qui s’est noué aux jardins de l’Evêché, à Limoges, ce lundi 8 octobre. En début de soirée, un homme d’une vingtaine d’années aurait attiré un chat par sa gentillesse avant de montrer son autre visage : sa méchanceté gratuite.

A lire aussi : "Choisir les jouets pour son chat"

Il a fait subir des violences mortelles au félin, puis a pris de son sang pour écrire sur les arbres du jardin public comme le rapporte Le Populaire du Centre. La police municipale, qui patrouillait dans le secteur, l’a interpellé et placé en garde à vue. Il faut dire qu’à la vue des fonctionnaires de police, l’auteur de ces faits misérables aurait affiché le chat mort.

Déjà plus de 45 000 signatures

Le jeune homme n’est pas inconnu de la justice puisqu’il a déjà été condamné à 6 mois de prison par le passé pour des faits similaires, selon France Bleu. Il sera jugé en novembre par le tribunal correctionnel de Limoges pour maltraitance sur animaux.

En attendant, cette histoire a choqué les internautes, qui se sont mobilisés. Une pétition a été mise en ligne sur Mesopinions.com. Elle demande une peine de 2 ans d’emprisonnement avec une obligation de soins pour le tortionnaire. Elle a déjà recueilli plus de 45 000 signatures !

3146 partages

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !