Une jeune femme stupéfaite de revoir son chat 9 mois après son incinération

Illustration : "Une jeune femme stupéfaite de revoir son chat 9 mois après son incinération"

Alors qu’elle croyait son chat décédé et incinéré depuis des mois, une jeune Canadienne a appris qu’il était bel et bien en vie de la part d’une association locale qui l’avait identifié grâce à sa puce.

Desirée Hobbins était inconsolable après la disparition de son chat Zeppelin en septembre 2020. Le félin roux sénior, qu’elle avait depuis ses 8 ans, s’était volatilisé sans laisser de traces.

La jeune femme de 26 ans l’avait cherché partout dans son quartier de Cathedral à Regina, dans la province du Saskatchewan (Ouest du Canada). Elle avait placardé des affiches et posté des avis de recherche sur les réseaux sociaux, mais l’animal restait introuvable.

Desirée Hobbins

Elle voulait garder espoir, mais avait dû se rendre à l’évidence quand, une semaine plus tard, la description d’un chat lui ressemblant en tout point et découvert sans vie sur une route à quelques kilomètres de là, était publiée sur une page Facebook locale. Des amis s’étaient portés volontaires pour aller voir le corps. Ils l’avaient comparé aux nombreuses photos de Zeppelin dont ils disposaient et étaient persuadés qu’il s’agissait de lui.

Desirée Hobbins les avait rejoints dans les locaux de la Regina Humane Society, où elle l’avait adopté 18 ans plus tôt, pour l’identifier. Pour elle aussi, il ne faisait plus l’ombre d’un doute que ce chat était le sien. Elle avait choisi l’incinération pour lui dire adieu, puis éparpillé ses cendres dans la montagne.

Un message inattendu

Elle avait fait le deuil de Zeppelin et même adopté un chaton 4 mois plus tard. Elle avait même écrit une chanson en hommage à son compagnon disparu, intitulée « Marmalade Muse ».

Puis, contre toute attente, elle a reçu un message de la part du refuge Regina Cat Rescue sur son compte Instagram, l’informant que son chat s’y trouvait, en vie. Desirée Hobbins n’en revenait pas ; elle pensait qu’ils avaient fait une erreur, mais il n’en était rien.

En fait, 2 mois après la fugue de Zeppelin, ce dernier errait autour de la maison d’une femme répondant au nom de Phyllis Baker. Elle croyait avoir affaire à un chat errant et elle avait pris l’habitude de lui laisser à manger et à boire. Elle avait même mis un petit abri à sa disposition, fourni par Regina Cat Rescue. En mai dernier, elle a demandé à l’association de venir le chercher, car elle allait s’installer ailleurs durant tout l’été.

« J'avais l'impression d'avoir fait le deuil de mon Zeppy »

Les bénévoles l’ont emmené et, peu après, passé au lecteur de puce d’identification. C’est de cette manière qu’ils ont découvert qu’il avait une famille et contacté Desirée Hobbins pour lui annoncer l’incroyable nouvelle.

Desirée Hobbins

A lire aussi : La vidéo adorable d’un chat qui « imite » sa propriétaire en train de se coiffer récolte des millions de vues sur Internet

Après avoir digéré l’information, elle a finalement décidé de confier Zeppelin à sa mère. « J'avais l'impression d'avoir fait le deuil de mon Zeppy. Il était juste un peu différent quand il est revenu. Il avait été endurci par la rue », explique-t-elle à 980 CJME. Elle dit également ressentir de la culpabilité à l’idée d’avoir fait incinérer le chat de quelqu’un d’autre.

Desirée Hobbins précise, par ailleurs, qu’elle ignorait que Zeppelin portait une puce au moment de l’adopter à la Regina Humane Society.

Comme des milliers de propriétaires de chat, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chat !

Si vous aimez votre chat, faites comme des milliers de propriétaires de chat, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !