Un chat "non adoptable" trouve un foyer et sa vocation grâce à une association

Pawdre peinait à trouver une famille depuis son arrivée au refuge, mais ce chat a enfin vu la chance lui sourire. Il a bénéficié d’un programme permettant aux félins qui ont plus de mal à être placés d’avoir droit à un nouveau départ dans des environnements autres que ceux domestiques.

Illustration : "Un chat

Un chat a trouvé un foyer et un « métier » après avoir connu l’errance et la vie de refuge, rapportait Newmarket News.

Pawdre, adorable minet au pelage roux et âgé de 2 ans, avait été recueilli par l’Ontario SPCA York Region Animal Centre, refuge situé à Whitchurch-Stouffville en Ontario (Canada).

Illustration de l'article : Un chat "non adoptable" trouve un foyer et sa vocation grâce à une association
Ontario SPCA York Region Animal Centre / Facebook

Lui trouver une maison était particulièrement difficile. Il ne présentait pas le profil-type du chat de famille, car il ne s’entendait qu’avec les adultes et pouvait se montrer quelque peu turbulent en jouant.

Heureusement pour Pawdre, l’association ontarienne avait une alternative à lui proposer. Elle mène, en effet, un programme baptisé « chats de travail » depuis 5 ans. Il consiste à placer les chats « non adoptables » dans des environnements autres que des maisons : fermes, entreprises… Des lieux où ils peuvent rendre service tout en étant logés, nourris et soignés.

Pawdre a ainsi été adopté par la société Self Stor Storage, qui met à la disposition de ses clients des espaces de stockage en libre-service. Sur ce site de self-stockage situé à North York, le chat est en charge de garder les rongeurs à distance des biens entreposés dans les boxes.

« Nos clients l’adorent »

Pour l’entreprise, le recours à Pawdre constitue une très bonne alternative aux méthodes classiques de lutte contre les nuisibles. Il excelle d’ailleurs dans cette mission, puisque aucune souris n’a été vue sur les lieux depuis son arrivée.

A lire aussi : En quête d'un foyer pour la chatte blessée qu'ils ont recueillie, les gendarmes réalisent qu'ils n'avaient pas à chercher bien loin

« Il est en fait très à l’aise avec les gens, ce qui nous surprend assez. Beaucoup de nos clients l’adorent, dit Justin Morgan, responsable marketing chez Self Stor. Il adore le contact, ce qui est assez bizarre à dire pour un chat de travail ».

Certains clients ont même demandé s’ils pouvaient adopter Pawdre si l’expérience venait à se solder par un échec. Pour le moment, toutefois, c’est loin d’être le cas.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil