Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un chat lèche les vitres pour se faire adopter, et ça marche !

Publié le 16/05/2018 à 11h10

Ecrit par Alexandre Dieu

En foyer de longue date et au bord du désespoir, un chat a tenté une technique assez originale pour attirer l’attention. Elle a fonctionné. Trois ans plus tard, Sigmund est un félin heureux au sein de sa nouvelle famille.

Sigmund ne savait plus vraiment quoi faire pour se vendre. Laissé par son ancienne famille au refuge Cat Haven WA car étant trop brutal, ce chat commençait à désespérer de retrouver un foyer d’adoption. Alors, en désespoir de cause, il a mis en place une nouvelle stratégie pour attendrir les passants et les potentiels acheteurs : lécher les vitres.

A lire aussi : "Mon chat est collant : que faire ?"

A chaque fois qu’un maître potentiel passait devant lui, Sigmund sortait sa grande langue et lécher les carreaux. Bien évidemment, son refuge a profité de l’occasion pour faire parler de lui. Une photo a rapidement été postée sur les réseaux sociaux, générant des millions de vues et, surtout, d’innombrables messages pour adopter Sigmund. La première manche était gagnée, ne restait plus qu’à se trouver une famille parfaite.

« Nous ne le trouvons pas brutal du tout »

Chose faite et, trois ans plus tard, tout le monde semble heureux de ce choix. A commencer par les propriétaires d’un félin qui n’a pas perdu les bonnes habitudes. « Sigmund est très heureux et très nerveux. Il aime regarder par les fenêtres, lécher les murs et les fenêtres et jouer avec une pelote de laine. Il a un très haut saut vertical. Nous ne le trouvons pas brutal du tout. Il est très curieux, mais a aussi le sommeil profond, donc il ne fait pas de sieste », écrit-il sur le Facebook de Cat Haven WA.

Sigmund s’éclate et s’amuse dans sa nouvelle demeure. « Il aime grimper, il est très joueur », confirme son propriétaire. Énergique et constamment actif, Sigmund semble avoir trouvé le parfait bonheur dans un foyer heureux de pouvoir s’en occuper.

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !