Selon une étude, le niveau de stress diminue en caressant les chiens et les chats

De plus en plus d’étudiants américains sont stressés tout au long de leur cursus universitaire. Pour les aider, des rencontres avec des animaux sont organisées. Elles permettent de caresser les espèces présentes et ainsi réduire le cortisol, l’hormone liée au stress. C’est ce que démontre une étude.

Illustration : "Selon une étude, le niveau de stress diminue en caressant les chiens et les chats"

Caresser un chien ou un chat peut se révéler bénéfique pour l’organisme. Ce n’est plus à démontrer. Les bienfaits d’une interaction directe avec son animal de compagnie sont réels. Déjà prouvés, et encouragés.

Au Japon, une entreprise incite ses employés à ramener au bureau des félins pour mieux être entourés. A la fin du 18e siècle, l’Angleterre a mis sur pied la zoothérapie afin d’apaiser les troubles mentaux d’humains. Et notamment de réduire le niveau de stress.

Vous êtes :

Un stress au cœur d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Washington, aux États-Unis. Avec comme point de départ le constat que les étudiants sont aujourd’hui plus stressés que jamais. Ainsi, de nombreuses universités ont organisé des rencontres avec des animaux.

249 étudiants répartis en 4 groupes

« Nous savons déjà que les étudiants aiment interagir avec les animaux et que cela les aide à ressentir des émotions plus positives. Nous voulions savoir si cette exposition aiderait les étudiants à réduire leur stress d'une manière moins subjective », explique Patricia Pendry, l’une des auteurs de l’étude.

L’étude s’est penchée sur le taux de cortisol de 249 étudiants répartis en 4 groupes. Il était demandé au premier de caresser des chats pendant dix minutes. Le second devait attendre et regarder le premier agir. Le troisième n’a pu voir que des photos d’animaux, alors que le dernier groupe n’a vu aucun animal.

L’impact est significatif

En résulte un taux de cortisol inférieur à la normale pour les membres du premier groupe. De quoi en conclure qu’une dizaine de minutes suffisent pour que les caresses aient un impact significatif sur le niveau de stress. Certes, l’étude possède un échantillon infime, mais vient confirmer d’autres enquêtes sur ce sujet. Tous tendent vers la même conclusion. Les caresses et l’interaction directe avec les chiens et les chats agissent de façon bénéfique sur l’organisme.

A lire aussi : L'adorable réaction d'un chaton qui observe les oiseaux pour la première fois de sa vie (vidéo)

Ce que confirment les auteurs de l’étude : « Étant donné que les interactions individuelles et de groupe avec les animaux ont réduit les taux de cortisol chez les individus dans les milieux thérapeutiques et de soins de santé, nos résultats s'ajoutent aux preuves de l'efficacité des programmes universels et brefs de visites d'animaux dans les universités pour réduire le stress physiologique des étudiants universitaires. »

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil